Ski de chalet

Commentaires 5 Par défaut

L’an dernier, j’ai redécouvert le plaisir de faire du ski avec M. X, près de 14 ans après avoir cessé. Il faut dire que je n’en avais fait qu’en 5 et 6e année avec l’école. Après quelques sorties l’hiver dernier, je me suis rendue à l’évidence que j’aimais vraiment ça et qu’il faudrait que je pense à m’équiper si je ne voulais pas me ruiner en location d’équipement.

En octobre, M. X m’a offert pour mon anniversaire et pour Noël, une paire de bottes de ski que nous sommes allés acheter en octobre. Tout allait bien, les bottes étaient parfaites (ce qui est difficile dans mon cas, ayant de grands et larges pieds).

En novembre, je vais à la vente de fin de saison de la station où nous skions et je m’achète une paire de skis neufs. Me voilà prête pour les pentes! Le 26 décembre, nous allons faire du ski sur la butte (le Mont-Bellevue) à Sherbrooke. J’ai les pieds douloureux, mais je me dis que je dois seulement réhabituer mes pieds à ce qu’ils soient à l’étroit.

Le 28 décembre, on va faire du ski avec Jo au Mont-Gleason. Encore une fois, mes pieds me font souffrir et je commence à me dire que mes bottes sont peut-être trop petites… On va à la boutique de la montagne et la personne nous dit que c’est impossible que mes bottes soient trop petites, que c’est parce que mes bas sont trop courts et que ça coupe ma circulation et engourdit mes pieds, d’où la douleur. On est un peu sceptique, mais on m’achète tout de même une paire de bas à 35 $. J’ai quand même payé mon billet de remontée 30 $ et j’aimerais bien en profiter. Malgré tout, après 2-3 descentes, je n’en peux plus et je laisse Jo et M. X dévaler les pentes pendant que je fais du ski de chalet.

Le 31 décembre, on va comme prévu faire du ski avec les parents de M. X et j’achète, également tel que prévu, ma passe pour la saison. J’ai mes bas à 35 $, j’attache mes bottes comme la personne me l’a indiqué, ça semble correct. Je descends jusqu’au remonte-pente, je commence à douter. Au milieu de la pente : c’est clair, mes bottes ne sont pas assez larges et c’est extrêmement douloureux. Je passe le reste de l’après-midi dans le chalet pendant que M. X skie avec ses parents.

Le 1er janvier, on parle de la situation avec un cousin de M. X qui travaille dans un magasin d’articles de sports et dont la spécialité est le ski. Il nous dit de nous rendre à son magasin et qu’il me trouvera une paire adaptée à mes pieds de canard.

Le 2 janvier, il fait -5, il neige légèrement, les conditions de ski vont être parfaites. On se rend à la station et je compte utiliser le coupon reçu avec ma passe de saison me donnant droit à la location gratuite d’un équipement de ski pour la journée. Après plusieurs essais, on doit se rendre à l’évidence : ils sont incapables de me trouver une paire de bottes. Comme j’ai de gros mollets et qu’ils n’ont plus de rallonges, c’est peine perdue… M. X va faire quelques descentes pendant que j’attends dans le chalet.

On va au magasin où travaille le cousin de M. X. J’essaie toutes les bottes disponibles, même celles qui ne sont pas dans mon budget… Pas une seule paire ne me fait! On me parle d’une boutique qui tienne un stock de bottes pour ce genre de « problèmes ». On va essayer d’y aller prochainement. Sinon, on m’a aussi parlé d’une personne spécialisée dans la modification des bottes pour les pieds spéciaux…

Hier, on est allé dans une boutique spécialisée qui offre une grande variété de bottes, pour tous les goûts, et tous les prix. On a commencé par l’entrée de gamme, mais encore une fois, ce n’était pas assez large. J’ai ensuite essayé de bottes au coût plus élevé et je crois que j’ai trouvé une paire qui va très bien me faire. J’ai tellement essayé de bottes hier, que j’en avais les pieds engourdis. On va donc y retourner ce soir vous s’assurer que ça va aller. Surtout que cette paire va coûter le double de celle achetée en octobre. D’ailleurs, on a trouvé le problème de cette paire : elle est non seulement trop étroite, mais également, beaucoup trop longue. En bottes de ski, on a vu hier que je porte du 25, ou 25,5. Pourtant, la botte qu’on m’a vendue en octobre, c’était une 27,5! On verra ce soir si j’ai enfin trouvé bottes à mon pied.

J’ai hâte de faire du ski pour vrai! Ce n’est pas vrai que j’aurai payé des centaines de dollars pour faire du ski de chalet!

5 réflexions sur “Ski de chalet

  1. aBeiLLe : Oui, enfin! Je vais vous montrer mes nouvelles bottes bientôt!

    Valérie : Merci! Ça toujours été difficile de trouve des chaussures, mais là, avec les bottes, c’est encore pire! Une chance que c’est bon pour 10 ans!

    J'aime

  2. Pingback: L'odyssée d'une libellule » Blog Archive » Enfin!

  3. Pingback: L'odyssée d'une libellule » Blog Archive » Enfin!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s