Tobie Lolness; La vie suspendue – Timothée de Fombelle

Se cachant au creux des écorces, courant parmi les branches, épuisé, les pieds en sang, Tobie fuit, traqué par les siens… Tobie Lolness ne mesure pas plus d’un millimètre et demi. Il appartient au peuple qui habite dans le grand chêne depuis la nuit des temps. Parce que son père a refusé de livrer le secret d’une invention révolutionnaire, sa famille a été exilée, emprisonnée, condamnée à mort. Seul Tobie a pu s’échapper. Mais pour combien de temps?

À première vue, ça semble difficile comme livre pour les jeunes, mais après un début un peu dur, la suite continue dans un univers plus facile à accepter. J’ai beaucoup aimé le principe d’humains de un à deux millimètres qui vivent dans l’écorce d’un arbre. Aller à la cime, c’est gravir l’Everest. Les descriptions sont telles qu’on se voit vraiment, allant d’une branche à l’autre en bravant les dangers : vent, pluie, oiseau, mouche! Ce livre aborde plusieurs sujets d’actualités de façon subtile : soif de pouvoir, guerre de territoires, surexploitation des ressources, racisme, lutte des classes, etc. Un livre où l’univers créé par l’auteur nous fait parfois oublier le but de l’histoire, mais on se laisse guider et tout revient. Ce livre a gagné plusieurs prix, dont le Prix Saint-Exupéry 2006, le Prix Tam-Tam 2006 et le Prix Sorcières 2007. Une belle lecture à partager.

Laisser un commentaire