Borderline – Marie-Sissi Labrèche

Je suis borderline. J’ai un problème de limites. Je ne fais pas la différence entre l’extérieur et l’intérieur. C’est à cause de ma peau qui est à l’envers. C’est à cause des me nerfs qui sont à fleur de peau. Tout le monde peut voir à l’intérieur de moi, j’ai l’impression. Je suis transparente. D’ailleurs, tellement transparente qu’il faut que je crie pour qu’on me voie.

Avant de lire ce livre, j’avais déjà vu le film Borderline qui couvre les livres Borderline et La Brèche. Je savais donc à quoi m’attendre en ouvrant ce livre. Pourtant, j’ai quand même été saisie. La violence et l’état dépressif de Sissi sont encore plus visibles par écrit. Par bout, j’ai ressenti de grands malaises, comme si j’entrais dans l’intimité de quelqu’un sans vraiment y avoir été invitée. Je ne sais pas si je lirai La Brèche. Le bouleversement créé par Borderline me dit que je ne devrais pas poursuivre. Je verrai avec le temps. Dire que j’ai connu Marie-Sissi Labrèche, comme bien d’autres adolescentes, dans le défunt magazine Filles d’aujourd’hui, à l’époque où l’article principal d’apprenait pas à des jeunes à faire une fellation parfaite…

6 réflexions sur “Borderline – Marie-Sissi Labrèche

  1. Mélopée : Effectivement, c’est un peu disjoncté, mais tout de même intéressant.

    Mirianne : Ça doit dépendre du genre de lecture que tu recherches. Peut-être que je n’étais pas dans un état d’esprit pour apprécier.

    Merci de votre visite! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *