Semaine mouvementée

Commentaires 6 Par défaut

Je suis heureuse que la semaine soit terminée… enfin! Le matin de la fête des Mères, ma grand-mère est décédée à l’âge de 76 ans. La nouvelle a été un choc, même si cela devait arriver bientôt. En effet, ma grand-mère faisait de la dialyse trois fois par semaine depuis 4 ans et elle avait décidé de cesser ses traitements à la fin du mois de mai. Par contre, le vendredi précédant son décès, elle a fait une chute et s’est cassé la hanche. Elle a donc décidé de cesser ses traitements sur-le-champ et est décédée moins de 48 h plus tard.

J’ai encore du mal à y croire. Ma grand-mère était mon seul lien avec ma famille éloignée, puisque je ne côtoie plus mes oncles, tantes, cousines depuis plus de 10 ans. Elle était le ciment, le cœur de la famille. C’est elle qui m’a transmis le plaisir de la lecture. Elle lisait beaucoup ma grand-mère, un livre par jour. L’éducation était très importante pour elle et elle voulait qu’on soit instruite. D’ailleurs, en parlant à ses sœurs aux funérailles, j’ai compris à quel point elle était fière de moi et de mes études universitaires. Elle qui aurait voulu étudier plus, elle était fière qu’une de ces petites-filles se rende aussi loin. Sans ses ennuis de santé, je l’aurais incité à s’inscrire à l’université du troisième âge, je suis certaine qu’elle aurait été très heureuse, elle qui, à 40 ans, est entrée au secondaire en même temps que ses fils pour obtenir son diplôme, alors qu’elle avait quitté l’école à 13 ans pour s’occuper de ses frères et sœurs.

Semaine éprouvante parce qu’elle a confirmé à quel point je me sens éloignée de ma famille. Alors qu’elle venait tout juste d’entrer à l’hôpital, les gens se départageaient déjà ses biens, prenant tout ce qu’ils pouvaient, juste pour éviter que les autres l’aient. Ma grand-mère avait déjà prévu cette réaction, elle avait fait venir les gens importants pour elle afin qu’ils choisissent un souvenir, en sa présence. Je ne me reconnais pas dans cette horde de chacals. Je suis dure, mais les sentiments que m’ont inspirés ces situations sont encore pires.

Vendredi dernier, le jour des funérailles a été le sommet d’une hypocrisie qui s’est construite et a grandi toute la semaine.

Pour agrémenter le tout, M. X, dont je me suis terriblement ennuyé a été envoyé en Ontario pour toute la semaine pour son travail. Par contre, malgré ce raz-de-marée d’émotions et mes dérives alimentaires en découlant, je suis tout de même fière de moi : j’ai fait trois de mes quatre entraînements prévus.

Une nouvelle semaine commence demain et ceci termine ce message un peu décousu et parsemé de rancœur. Je vous reviens un peu plus tard avec ma critique de L’ombre du vent, que j’ai terminé.

6 réflexions sur “Semaine mouvementée

  1. Allez courage ! Nous sommes tous et toutes avec toi ! Je connais ces sentiments, j’ai vécu une situation similaire quand ma grand-mère est décédée l’année dernière… À peine mise en terre, ils se sont déchirés pour savoir qui allait avoir quoi, qui allait en avoir plus que d’autre et même aujourd’hui, certains ont arrêté de se parler juste à cause d’une question d’argent… C’est con, mais bon. Tu vaux mieux qu’eux ne serait-ce qu’en gardant un souvenir vivant de ta grand-mère et de ce qu’elle t’a apporté !
    Sinon, L’ombre du vent… t’as aimé ? 😉

    J'aime

  2. J’arrive un peu tard mais je t’offre toutes mes sympathies. Ton billet est un bel hommage à ta grand-maman, on sent bien tout ce qu’elle t’a apporté.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s