Les tribulations d’une caissière – Anna Sam

Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d’une caissière de grande surface? Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons? Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier. À tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas. La caissière est pour nous un regard aveugle, à la limite elle est elle-même une machine. Nous nous montrons donc comme nous sommes. Et lorsque la caissière s’appelle Anna Sam, qu’elle est titulaire d’une licence de lettres et qu’elle n’a pas les yeux dans la poche de sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites lâchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.

J’ai été caissière dans une grande surface – celle avec le bonhomme sourire jaune, pour ne pas la nommer – pendant deux longs mois. Malgré tout, je me suis reconnue dans plusieurs des situations qu’Anna a vécues dans son supermarché. Par contre, à la lecture de ce livre, j’ai eu l’impression que les conditions de travail des « hôtesses de caisse » de France étaient beaucoup plus difficiles qu’ici. Ce livre fait sourire, mais souvent jaune, parce qu’on a du mal à croire que des gens soient aussi irrespectueux.  Mais pourtant…

Laisser un commentaire