Merveilleusement givrée – Audrey Parily

« Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. » N’est-ce pas le plus grand mensonge de toute l’humanité? À moins que ce ne soit moi qui aie manqué l’appel lorsque les fées distribuaient sans compter le bonheur conjugal! Hum. Quelqu’un aurait-il pensé à organiser des sessions de rattrapage par hasard?

Tout était pourtant très bien parti. J’avais un amoureux tendre et passionné. Des amis fidèles. Un premier roman en librairie. Une mère satisfaite des choix de sa fille (OK, seulement à moitié, mais bon) quand. Bang! Je suis tombée de mon lit et je me suis réveillée! Apparemment, je n’étais pas faite pour le costume de la Belle au bois dormant. J’ai donc quitté mon conte de fées et j’ai sauté à pieds joints dans la réalité. Résultat : c’est le chaos.

Maxim travaille seize heures par jour et c’est à peine si nous nous voyons. Ophélie, ma demi-soeur, s’est installée chez nous, la tête remplie de projets farfelus, propres à nous conduire au désastre. Et croyez-moi, le désastre n’a pas loupé le rendez-vous! Donnez-moi une aspirine.

Heureusement, mon roman se vend comme des petits pains et s’apprête même à voir le jour de l’autre côté de l’Atlantique. (Yeah! Insérez ici une danse de la victoire.) Un séjour en France s’imposerait-il?

J’ai lu la suite aussi rapidement que le premier, et avec autant de plaisir. Même si les parallèles avec l’auteure ont été aussi fréquents dans ma tête – sinon plus puisque Isa lance un livre – ils m’ont moins dérangée dans ma lecture. L’intrigue de la fin est plus forte que dans le premier, ce qui me m’obligera – oh, quelle affreuse obligation – de lire la fin de cette trilogie. J’ai trouvé l’histoire un peu plus fournie, surtout avec la publication du livre, bien que j’aie trouvé par moment qu’Isa tombait beaucoup trop facilement dans l’apitoiement. D’ailleurs, la petite voix… Elle m’avait agacée dans le premier livre, mais dans celui-ci, je n’en ai pas vu l’utilité. Chaque fois que je voyais venir un paragraphe en italique, j’accélérais ma lecture pour arriver au vif du sujet.

J’ai tout de même hâte de voir comment se termineront les aventures d’Isa,  en sol québécois ou pas?

4 réflexions sur “Merveilleusement givrée – Audrey Parily

  1. Pingback: Inspiration, imagination, création » Les chroniques d'Audrey Parily

  2. Contente que le tome 2 t’ait plu aussi ! J’espère que le tome 3 saura à la hauteur ! Je stresse, je stresse, je stresse ! 😉
    Mais encore une fois, merci pour ta critique, ça aide l’auteure que je suis à s’améliorer !

  3. Je viens de terminer Merveilleusement givrée et c’est avec une grande déception que je constate que je devrai attendre jusqu’au printemps pour connaître la suite !! Je suis plus qu’impatiente de lire le troisième tome. Je ne m’attendais pas à cette tournure dans la vie de Isa et j’ai très hâte de voir les décisions qu’elle va prendre.
    J’ai trouvé que les deux premiers tomes faisaient de nombreux clin d’oeil à des situations de la vie par lesquelles plusieurs d’entre nous ont passé.. moi par exemple. Je me suis beaucoup attachée aux personnages, les copines vont me manquer à la fin des cette trilogie. J’ai apprécié cette légereté dans l’histoire qui est sans pour autant vide de contenu et d’humour. Je constate que c’est la première fois que j’écris à l’auteure pour lui faire part de ma critique et je crois que cela vient précisément de votre livre. J’ai apprécié vivre d’aussi près les sentiments qui peuvent découler de la réalisation d’un rêve. Ça donne le goût de se lancer dans nos propres rêves qu’on met souvent trop facilement de côté. Je vous souhaite bonne chance dans l’écriture de votre troisième livre et une chose est certaine je serai dans les premières à l’acheter en mai !

  4. Audrey Parily : Ça me fait plaisir! Pour ton tome 3, je crois que l’important, ce que tu sois contente du résultat final. Parce que, en fin de compte, les lecteurs, ils ont tous des impressions différentes (c’est mon avis de non-auteure ça)

    Audrey Scalabrini : Je crois que vous auriez plus de chance de joindre la véritable auteure en allant sur son site http://audreyparily.com/carnet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *