Comment parler des livres que l’on n’a pas lus? – Pierre Bayard

L’étude des différentes manières de ne pas lire un livre, des situations délicates où l’on se retrouve quand il faut en parler et des moyens à mettre en œuvre pour se sortir d’affaire montre que, contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible d’avoir un échange passionnant à propos d’un livre que l’on n’a pas lu, y compris, et peut-être surtout, avec quelqu’un qui ne l’a pas lu non plus.

On s’entend, c’est un titre intrigant!  Mon but n’était certainement pas de le lire pour apprendre les trucs promis par le titre. Finalement, ce n’est pas ce que je croyais. En fait, l’auteur ne divise pas les livres selon les lus et les non lus, mais plutôt en quatre catégories : les livres qui lui sont inconnus, les livres qu’il a parcourus, les livres dont il a entendu parler et les livres qu’il a lus, mais oubliés. Si bien que, pour lui, un livre qu’on n’a pas lu, ce n’est pas seulement un livre que l’on n’a jamais ouvert, mais c’est aussi les livres dont on a tellement entendu parler qu’on est persuadé de les avoir lu et ceux qu’on a lu, mais dont on a oublié le contenu. Ces descriptions sont parsemées d’extraits de livres démontrant ces situations. Comme : comment parler avec l’auteur de ce livre non lu? En fait, Pierre Bayard ne nous dit pas quoi faire, il nous expose seulement des extraits de la littérature qui expose ces situations. Cet essai est donc ludique et intéressant, mais il ne répond pas à la question : ai-je vraiment lu ce livre avant d’en parler?

2 réflexions sur “Comment parler des livres que l’on n’a pas lus? – Pierre Bayard

  1. En effet, tu apprécierais sûrement!

    Et comme je t’avais dit à la suite de ton commentaire sur le premier tome de Twilight : tu peux continuer à résister, tu ne passe pas à côté de grand-chose 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *