33, chemin de la Baleine – Myriam Beaudoin

Une vieille dame charmante, qui n’a plus tout à fait sa tête, reçoit la visite d’un jeune homme porteur d’un paquet de lettres anciennes dont il lui fera la lecture. Or ces lettres d’amour et d’abandon, écrites par une jeune femme à son mari écrivain, comportent d’étranges ressemblances avec le passé confus de la vieille dame.

La jeune femme sera trahie, mais la qualité de son amour, sa candeur, sa force nous pousse à prendre parti pour elle, et à souhaiter de tout cœur un dénouement heureux.

Je ne sais pas trop quoi penser de ce livre épistolaire, de l’intention de l’auteure. C’est vraiment bien écrit et on s’attache rapidement à Éva, mais c’est triste, tellement triste. Rapidement, on sait que le dénouement ne sera pas celui qu’on désire pour la vieille dame. Question d’époque sans doute, certaines parties étaient vraiment frustrantes : lorsque l’auteure des lettres indique qu’elle n’est pas une bonne épouse, qu’elle n’est pas assez cultivée ou qu’elle essaiera de corriger son rire pour ne plus déplaire à son mari. On devine ce qui va arriver et on aimerait lui crier tellement c’est pénible de voir son autoflagellation.  J’ai par contre vraiment été séduite pas l’écriture de l’auteure et je n’hésiterai pas à plonger dans un autre de ses livres.

4 thoughts on “33, chemin de la Baleine – Myriam Beaudoin

  1. c’est TROP triste, tu as raison, mais j’ai beaucoup aimé… et détesté son mari!!!!

  2. Il me tente, ce livre, mais j’ai peur de trouver ça horriblement trop triste :((

  3. Jules : Moi aussi! Elle en parle peu dans le fond, mais assez pour qu’on le déteste!

    Karine 🙂 : C’est bien écrit, la tristesse vaut la peine 😉

  4. Merveilleux roman sur la femme abandonnée lâchement par son mari. Et merveilleuse facture qui s’appuie sur la lecture de ses lettres par son fils qu’elle ne reconnaît plus à cause de sa sénilité.

Laisser un commentaire