Un cactus à Versailles – Maïté Bernard

Marie-Liesse a reçu ce prénom à sa naissance parce que « liesse », ça veut dire « joie »… Pourtant, l’ambiance n’est plus à la franche gaieté dans cette famille versaillaise de cinq enfants – tous surdoués – depuis que Wallerand, l’aîné de vingt-cinq ans, a été écroué en maison d’arrêt. Difficile, dès lors, de continuer à vivre comme si de rien n’était… Bravant les consignes parentales, Marie-Liesse et sa sœur Marie-Sidonie décident d’aborder de front le sujet interdit et de passer à l’action.

Un roman jeunesse qui ne traite pas d’un sujet facile, mais qui le fait avec délicatesse. Une famille fait face à un drame et s’adapte comme elle le peut. La situation ne doit pas être dite : il est interdit d’en parler. Mais le silence peut faire beaucoup plus de mal que les mots, surtout lorsque les non-dits sont lourds de sens. J’ai bien aimé la façon dont a été amené le sujet et j’ai vraiment trouvé que les personnages d’adolescents avaient des réactions normales. Une lecture qui sort des sentiers de l’amour, l’amitié, la popularité, les vampires et autres fantaisies, pour aborder un sujet qui touche aussi les adolescents.

2 réflexions sur “Un cactus à Versailles – Maïté Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *