Les refuges de pierre – Jean M. Auel

Plus tard, des millénaires plus tard, cette région s’appellera le Périgord. C’est là que parviennent enfin Ayla et Jondalar, « enfants de la Terre », au terme de leur fabuleux voyage. Le géant blond et la femme aux cheveux d’or avaient quitté leurs clans respectifs, poussés par l’esprit d’aventure et de découverte, parcouru les immenses steppes du continent européen, à l’ère glaciaire, parmi les peuples vivant de chasse et de cueillette.

Quand ils atteignent la neuvième caverne, où Jondalar a grandi, l’accueil de la tribu Zelandonii est plutôt mitigé. On se méfie d’Ayla, de son étrange langage, du loup apprivoisé qui l’accompagne et de ces chevaux sur lesquels elle exerce un pourvoir troublant. La civilisation entame sa marche lente.

Ayla et Jondalar sont enfin arrivés chez le Zelandonii. Ce tome est, à mon avis, un des plus intéressants de la série. Maintenant qu’ils ne sont plus seulement deux, on voit enfin les possibilités d’interactions et de relations entre les autres. Par contre, je suis déçue de l’accueil que reçoit Ayla. Pas qu’il n’est pas bon, au contraire. Mais justement, depuis le tome 2, on sait que Jondalar craint de présenter sa compagne à sa famille. On se rappelle d’ailleurs le dégoût qu’il a démontré quand il a su qu’elle avait été élevée par des têtes plates. On s’attend donc à ce que l’accueil soit plus que froid. Mais non, à part quelques individus, tout se passe bien pour Ayla et elle est même rapidement acceptée parmi la caste haute placée. Malgré tout, ce tome rejoint Les chasseurs de mammouths pour la complexité de l’histoire et pour les petites intrigues. Le 29 mars sortira le sixième et dernier tome de cette série, Le pays des grottes sacrées. J’ai hâte de voir comment l’auteure conclura sa saga historique!

Tome 1 – Le Clan de l’ours des cavernes
Tome 2 – La vallée des chevaux
Tome 3 – Les chasseurs de mammouths
Tome 4 – Le grand voyage

1 thought on “Les refuges de pierre – Jean M. Auel

Laisser un commentaire