Mari et femme – Régis de Sá Moreira

La première chose qui t’étonne lorsque tu ouvres les yeux c’est le plafond de votre chambre. Ça fait des mois que tu dors dans le salon. Tu ne comprends pas. Tu tournes la tête sur le côté, ta femme n’est pas dans le lit. Mais ses longs cheveux blonds s’étalent sous ta joue. Tu ne comprends pas du tout. Tu montes une main pour te gratter la barbe. Ta barbe a disparu. Tu ne respires plus. Tu descends ta main sous le drap. Tu cherches quelque chose entre tes jambes. Tu ne trouves rien. Tu te redresses d’un coup. Tu te tournes vers l’armoire à glace. Tu cries. Ta femme crie à ta place.

Décidément, plus je lis cet auteur, plus j’apprécie sa plume. On ici dans une histoire dont le scénario aurait pu être banal tellement on a vu des histoires semblables au cinéma. Un matin, un homme ce réveille, enfin, une femme, mais c’est un homme. Bref, l’homme se réveille dans le corps de sa femme et sa femme, dans son corps à lui.

C’est l’homme, maintenant femme, qui raconte l’histoire de son point de vue et il la raconte au tu. Au début, on a un peu de mal à s’y habituer, surtout qu’il y a beaucoup de déterminants possessifs, mais on finit par ne plus le remarquer.

J’ai bien aimé qu’il n’y ait pas de morale à deux sous trop soulignée. On comprend que le fait de vivre la vie de sa femme (et vice-versa pour elle) lui permet de mieux la comprendre, mais ce n’est jamais dit. J’ai bien le goût de découvrir les autres livres de cet auteur!

Laisser un commentaire