Suzie la rebelle; Les années de guerre – Sophie Marvaud

Août 1914. Suzie a 16 ans lorsqu’éclate la Première Guerre mondiale. Alors même que les hommes partent pour le front, l’univers de Suzie bascule : elle découvre de sombres réalités, la souffrance des hommes, l’horreur des tranchées mais aussi la difficulté d’être libre quand on est une femme.

Très vite, elle mène alors sa propre guerre : indifférente à l’idée de déplaire aux jeunes gens élégants qui demanderont sa main, elle décide de participer aux travaux agricoles auprès de sa famille en Charente. Soucieuse de se tenir au courant du conflit, elle s’octroie le droit de lire les journaux. Et, sensible au sort des blessés, elle apporte des soins quotidiens à un tirailleur sénégalais…

Rentrée quelque temps à Paris, elle remarque un jeune homme qui vole des chaussures à l’étal pour les offrir aux unijambistes revenus du front. Contre toute attente, Suzie retrouve sa trace et tombe amoureuse de cet adolescent généreux, drôle et pourtant si mystérieux…

Le hasard fait souvent bien les choses. La dernière fois que je suis allée à la bibliothèque, j’ai oublié ma liste de livre à emprunter dans les livres que je venais de remettre. Donc, j’ai dû me fier à ma mémoire et à mon instinct pour choisir mes livres de la semaine. Je suis tombée par hasard sur ce livre et c’est avec plaisir que j’ai découvert une nouvelle auteure qui se spécialise dans la littérature jeunesse à saveur historique. Deux genres que j’adore.

On suit le quotidien de Suzie, 16 ans, alors que commence la Première Guerre mondiale en 1914. D’abord, elle garde la place qu’une femme de son rang doit prendre. Rapidement, elle se rend compte qu’elle a d’autres aspirations et qu’elle se sent enfermée dans le carcan que lui impose la société, surtout en temps de guerre où elle voudrait être plus utile qu’à tricoter des chaussettes pour les soldats. Entre autres inspirée par Marie Curie qui, malgré son sexe, a reçu un prix Nobel, elle entreprend de gagner une nouvelle liberté.

C’est le début d’une trilogie que je vais lire avec plaisir. Vive le hasard et je suis presque contente d’avoir égaré ma liste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *