Le carnet de Grauku – Sophie Laroche

Si tout a dérapé, c’est seulement parce que je n’en pouvais plus de voir la photo de mon cul partout… C’est déjà si dur d’avoir à le traîner! Je sais, je sais… Je ne devrais pas utiliser le mot « cul ». Ce n’est pas un mot très « littéraire »…

Mais ce qui suit n’est pas une histoire gentille. Quand une gang de filles vraiment pestes ont photographié mes fesses à la piscine et ont fait circuler la photo de cellulaire en cellulaire, j’ai réagi comme d’habitude : je me suis bourrée de chocolat et je me suis défoulée sur mon blogue. Puis cette fille, « Kilodrame », m’a laissé un message. Elle avait un moyen de me libérer complètement de mes problèmes de poids et de mes obsessions de bouffe. Une idée de carnet…

Oui, j’ai maigri. Oui, j’ai enfin découvert la vie. Mais pas celle que j’imaginais…

Si vous voulez des beaux mots, gentils et propres, il faut choisir un autre livre. Lire le trépidant quotidien de Lisa, la belle Lisa, la mince Lisa. Ou de sa copine Justine, si jolie et si fine. Et me laisser, avec mes kilos en trop et mes bourrelets, en marge de la page. Moi, c’est une histoire de cul que j’ai à raconter. Mais pas celle à laquelle vous vous attendez!

Encore une fois, un livre pour adolescents qui ose parler des vraies choses en utilisant les vrais termes, et surtout, en concluant la situation de façon réaliste, et non pas rose bonbon comme ça arrive trop souvent. Manon fait de l’embonpoint, à quel point, on ne le sait jamais et ce n’est pas réellement important. Un jour, des collègues de classe lui photographient le derrière alors qu’elle se change dans les vestiaires. Non seulement elle découvre que la vie au secondaire est cruelle, mais en plus, elle s’aperçoit qu’elle est beaucoup plus grosse qu’elle le pensait et décide de se mettre au régime. À l’aide de son blogue, et de son surnom, Grauku, elle commence à tester différentes façons de perdre du poids. C’est à ce moment que Kilodrame entre dans sa vie. Cette fille dit vouloir l’encourager dans son processus et lui donne un truc infaillible à son avis : écrire dans un carnet tous les aliments qu’elle ne doit plus manger. Au fil des semaines, et des résultats positifs sur la balance et dans sa vie amoureuse, Manon ajoute de plus en plus d’aliments à son carnet, ce qui ne manque pas d’alerter son entourage. Une histoire à mettre entre toutes les mains d’adolescents, filles ou gars, minces ou enrobés. Une belle découverte.

Laisser un commentaire