J’ai une amie en congé de maternité – Vanessa Quintal

Un nouveau bébé et le droit de s’y consacrer exclusivement pendant huit, dix ou douze mois. Quelle chance! Ce long congé, on l’attend avec impatience, la tête pleine de rêves et le ventre bien trop lourd pour penser à autre chose. On l’aborde avec un peu d’appréhension aussi, car il va faire de nous des mamans à temps plein… et pour la vie.

Oh que ce livre fait du bien! Déjà, le fait de faire partie d’un groupe de mamans dont le bébé est né le même mois que Bébé J. aide beaucoup, ce livre est rafraîchissant! Tout ce qu’on imaginait d’un congé de maternité, les histoires qu’on se montait pendant notre grossesse, ce qu’on allait faire, et tout. Ce livre remet les choses en perspective. Ça se lit très rapidement, 30 minutes dans mon cas, donc ça vaut la peine de l’emprunter à la bibliothèque. Je le recommande à toutes! Pour moi, juste pour l’extrait suivant, ça a valu la peine et ça m’a fait le plus grand bien!

« Pour ma copine Marie, tout a mal tourné : l’accouchement qu’elle souhaitait en maison de naissance s’est transformé en césarienne d’urgence, l’allaitement fut un chemin de croix interminable, Bébé ne prenait pas de poids et était très difficile. La fatigue, la douleur, la frustration, l’angoisse, tout cela a mis son couple à rude épreuve. […] Mais ce qui lui fit le plus de tort, ce fut de croire qu’elle n’avait pas le droit de ressentir de la déception et de la colère après cette pénible naissance. “Après tout, ton bébé est en santé”, lui répétait-on sans cesse comme une homélie. “Oui, mais moi je suis en petits morceaux”, pensait-elle tout bas. » p. 20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *