Le voleur d’ombres – Marc Levy

« — Maintenant, assieds-toi, il faut que l’on parle, a dit l’ombre. Je me suis assis en tailleur sur le sol. – Tu as un pouvoir très rare, il faut que tu acceptes de t’en servir, même s’il te fait peur. – Pour quoi faire? – Trouve pour ceux dont tu dérobes l’ombre cette petite lumière qui éclairera leur vie, un morceau de leur mémoire cachée, c’est tout ce que nous te demandons. – Nous? – Nous, les ombres, souffla celle à qui je m’adressais. J’ai souri, je comprenais très bien de quoi elle parlait. » Et si l’enfant que vous étiez rencontrait l’adulte que vous êtes devenu…

La prémisse est intéressante. Un petit garçon qui vole les ombres des autres et qui doit changer la vie des personnes qu’il vole. Par contre, j’aurais préféré qu’elle soit davantage poussée. On dirait que l’auteur n’a pas su comment exploiter cette idée. Le début est très intéressant, mais quand le personnage principal vieillit, l’idée de départ est pratiquement mise de côté pour partir dans une autre direction. Pourtant, le livre s’appelle bien le voleur d’ombres, non? Bref, une belle histoire, mais j’aurais préféré que l’auteur s’attarde plus au mystérieux pouvoir de cet enfant, pouvoir qu’il n’utilise pas si souvent finalement. Même l’extrait qui sert de résumé derrière le livre est trompeur sur le contenu du roman à mon avis. Une petite déception pour une idée mal exploitée.

2 réflexions sur « Le voleur d’ombres – Marc Levy »

  1. Ça faisait longtemps moi aussi, mais j’ai acheté deux Marc Levy et un Guillaume Musso dans une vente de garage, on verra si ça sonnera la fin de mes lectures pour ces deux-là!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *