Recycler le passé

On déménage bientôt et, qui dit déménagement, dit boîtes. Et pour moi, ça veut aussi dire épuration et ménage. Pas question de déménager des trucs inutiles et qui n’ont pas servi depuis longtemps.

J’ai commencé par la cuisine. Trois sacs sont passés tout droit de chez moi au Village des valeurs. Qui a besoin de quatre louches? Sans compter le presse-ail jamais utilisé ou le presse-citron inutile. J’ai fait le même exercice avec mes vêtements. Bye bye vêtements trop grands ou jamais portés parce que l’occasion ne s’est jamais présenté en 4 ans. Je dois avouer que ça m’a vraiment fait plaisir d’aller donner ces vêtements trop grands! D’ailleurs, si ça continue, j’aurai une autre livraison à faire… Malheureusement, ça ne sera pas bon pour le porte-feuille! Je vais quand même essayer de passer l’été avec mes vêtements, même trop grands. Je me paierai la traite lors de mon retour au travail en octobre!

Ensuite, je suis tombée sur la partie plus émotive de mon ménage. Une boîte remplie de lettres datant de 2003. À l’époque, j’étais responsable d’un forum qui avait quand même un certain succès. J’avais développé ce que je croyais des amitiés avec plusieurs personnes plus âgées que moi. J’avais 21 ans. Je travaillais beaucoup sur le forum pour satisfaire tout le monde, m’oubliant souvent au profit des autres. Avec le recul, je vois maintenant qu’on profitait légèrement de ma jeunesse et de ma naïveté. À ce moment-là, mon estime de moi était très basse et je me réalisais à travers les autres en essayant de faire plaisir à tout le monde et, par le fait même, de me faire aimer. Lorsque j’ai commencé à m’en rendre compte, les personnes que je croyais mes amis se sont éloignés ou m’ont fait du chantage, souvent émotif, pour que je continue à faire leurs quatre volontés. Ces personnes me connaissaient très bien et savaient quelle corde tirer pour m’atteindre et me blesser. J’ai coupé avec tout ça en 2005 et je m’en suis très bien portée. J’ai reconstruit ma confiance en moi et j’ai grandi grâce à ça. Donc, en retombant sur ces lettres, ça m’a ramenée à cette époque. Je ne sais pas pourquoi je les ai gardées aussi longtemps, mais je comprends maintenant que la page est tournée. Les lettres sont maintenant à la récupération et moi je construis pour l’avenir

2 réflexions sur “Recycler le passé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *