Hunger Games – La révolte – Suzanne Collins

Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu’elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair : Katniss n’est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

Je sais qu’on compare beaucoup cette série à Twilight, probablement à cause de l’engouement qu’elle a provoqué, mais je crois que la comparaison s’arrête là. Malgré quelques faiblesses, je crois que cette série est bien supérieure à celle de Stephenie Meyer. Il y en aura sûrement pour ne pas être d’accord avec moi, mais il faut dire que je n’ai pas été si captivée que cela par l’aventure des beaux vampires parfaits.

Comme il s’est écoulé presque un an entre cette lecture et celle de L’embrasement, j’ai eu plus de mal à réapprivoiser l’histoire. Je me souvenais vaguement comment s’était terminé le deuxième tome, mais des détails m’échappaient et cela m’a pris plus de temps à remettre les morceaux en place. La particularité de ce dernier livre, c’est la quantité de personnages dont il est impossible d’être certain à 100 % de leur allégeance. Chaque fois que je tournais une page, on dirait que l’auteure me laissait des indices afin que je doute d’un personnage ou, au contraire, que je fasse confiance à un autre qui me semblait pourtant louche depuis le début.

Dans les deux premiers tiers du livre, je trouvais qu’on retrouvait un peu de ce qui m’avait captivée dans le premier tome et qui m’avait manqué dans le deuxième. Par contre, vers la fin, j’ai eu l’impression que l’auteure avait du mal à bien situer Katniss dans son rôle de geai moqueur et ça s’est perpétué jusqu’à la fin. Cette fin, d’ailleurs, je ne la trouve pas à la hauteur de la série. Alors que, depuis le début, tout semblait calculé, à sa place, la fin de la trilogie m’a donné l’impression d’être brouillonne et moins réfléchie que le reste de l’histoire. Par contre, il demeure que c’est une très bonne série, que je ne qualifierais pas nécessairement de littérature jeunesse.

J’attends avec curiosité les trois prochains films de cette série. J’ai apprécié le premier, mais je n’ai pas l’impression que quelqu’un qui n’a pas lu le livre peut comprendre toutes les subtilités derrière l’histoire, étant donné le format. On verra bien pour la suite!

Tome 1 – Hunger Games
Tome 2 – Hunger Games – L’embrasement

Laisser un commentaire