Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates – Mary Ann Shaffer et Annie Barrows

Janvier 1946.
Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, un natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis. Un monde insoupçonné, délicieusement excentrique.

Celui d’un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d’une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates…). Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle. Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman et se rend à Guernesey.

Ce qu’elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

Voilà un livre que j’aurai attendu longtemps avant de lire. Je ne réussissais jamais à tomber dessus à la bibliothèque! C’est un livre que j’avais mis sur ma liste à lire à cause du titre. Par la suite, j’ai vu qu’il était très populaire dans la blogosphère sans jamais m’attarder à lire les commentaires. Je ne connaissais donc pas l’histoire et je ne savais pas non plus que c’était un roman épistolaire, un genre que j’apprécie de plus en plus.

Ce roman sur fond de guerre est tout sauf sombre et cynique. Comme Juliet, je me suis attachée rapidement aux habitants de Guernesey et j’avais aussi hâte qu’elle s’y rende pour le rencontrer en « personne ». Je ne sais pas à quel point les faits racontés dans ce livre sont vrais historiquement parlant, mais c’est une lecture très agréable. Mon seul bémol vient pour la fin. On ne ferme pas toutes les histoires (et Kit alors?) et ça finit un peu fleur bleue. Par contre, je comprends l’engouement et je suis bien déçue que l’auteure principale soit décédée peu avant la publication de son livre, car j’en aurais pris d’autres!

3 réflexions sur « Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates – Mary Ann Shaffer et Annie Barrows »

  1. J’ai commencé ce livre sans jamais parvenir à le terminer. Je l’ai trouvé long, ennuyeux et confus dans ses personnages. Dommage pour moi car il plaît en général beaucoup (et ton billet le confirme !)…

  2. Jules : En effet, la description des paysages donnait le goût d’y être!

    ulaz : Ça m’a quand même pris un bout à embarquer à cause des différents auteurs et destinataires des lettres, mais une fois que j’ai été happée, plus moyen de m’en sortir! Merci pour ta visite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *