Yukonnaise – Mylène Gilbert-Dumas

Béatrice, écrivaine en mal d’inspiration, arrive au Yukon avec l’espoir d’y trouver le sujet de son prochain roman. Sur la route qui relie Whitehorse à Dawson City, elle prend une femme en auto-stop et réalise très vite qu’il s’agit d’Isabelle St-Martin, une esthéticienne dont elle a déjà été la cliente. Mais la Yukonnaise qui occupe le siège du passager n’a plus rien de la Québécoise superficielle qu’elle a connue autrefois. Au fil des conversations, Béatrice découvre l’histoire d’une jeune femme que tout le monde croyait fragile et qui pourtant a réussi à s’émanciper des cadres préétablis pour refaire sa vie au Yukon.

Un livre choisit sous l’inspiration du moment, sans lire la quatrième de couverture, seulement parce que le titre et la couverture m’appelaient. Un autre bon choix d’ailleurs! L’histoire se déroule au Yukon, alors qu’une écrivaine, Béatrice, en panne d’inspiration décide d’y séjourner en plein hiver, alors qu’habituellement les touristes se sauvent. Même si j’ai apprécié les descriptions de l’auteure et que le milieu était bien campé, je dois avouer que le fait d’avoir regardé la série La ruée vers l’or m’a permis de mieux comprendre l’univers, les origines et le contexte de Dawson City. En fait, c’est tellement bien décrit, que j’aurais compris et pu m’imaginer, mais la série m’a permis d’aller un peu plus loin.

L’histoire tourne autour de l’auteure qui rencontre une Québécoise exilée au Yukon depuis des années, Isabelle. En fait, Béatrice n’est qu’un prétexte pour nous raconter l’histoire de cette esthéticienne maintenant perdue au pays du froid et de l’or. C’est d’ailleurs l’histoire d’Isabelle qui est la plus intéressante, Béatrice ne servant, à mon avis, que de faire-valoir. Malgré tout, j’ai été déçue par la fin, quand Isabelle raconte sa rencontre avec Béatrice de son point de vue. Je ne peux en dire plus sans en dire trop, mais cela m’a laissé un goût amer et a enlevé la magie de la rencontre pour moi. Même si je crois comprendre le pourquoi de la chose. C’est tout de même pour moi une belle découverte, autant le livre que l’auteure que je ne connaissais pas et qui vient de mon coin de pays. Je vais sûrement partir à la découverte de ses autres livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *