La théorie du drap contour – Valérie Chevalier

Bien malgré elle, Florence est une amoureuse en série. Romantique et fleur bleue, elle croyait dur comme fer que son premier amour durerait toujours. Mais la vie s’est vite chargée de lui prouver que la réalité n’est pas comme dans les films, et que son destin serait différent de celui des membres de sa famille, dont les couples perdurent, pour le meilleur et pour le pire.

Au fil de ses rencontres, Florence échafaude une théorie sur l’amour. Même si elle continue d’y croire, elle se bute au mur des ruptures, et se laisse doucement aller au cynisme et à la désillusion. Mais le soleil n’est jamais très loin, et lorsqu’on lâche prise, le courant finit bien par nous mener quelque part…

Je n’ai pas lu le premier livre de Valérie Chevalier. C’est mon premier contact avec son écriture, son univers. Si, au début, j’ai eu du mal avec les chapitres courts qui sont comme des photos instantanées d’un moment précis, ils m’ont par la suite donné l’impression d’être en discussion avec une amie, autour d’un lunch.

On suit Florence au gré de ses rencontres et de ses ruptures, au gré de sa vie amoureuse. C’est vrai, c’est simple, c’est la vraie vie. Et si parfois on lit pour changer d’univers, ça fait du bien d’être dans le réel. Ma vie amoureuse n’a pas été aussi tourmentée, mais j’ai aimé le réalisme des situations vécues par Florence et on se met à espérer pour elle que tout se déroule pour le mieux.

Alors, vaut-il mieux un drap contour bien plié dans une relation plate, ou un drap contour en « mottons » en attendant le bon?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *