Docteur Proutnik – Élise Gravel

Le célèbre Docteur Proutnik connaît toutes les maladies de la galaxie, des plus bizarres aux plus inouïes. Son arme : le sirop Proutnik, remède miraculeux aux ingrédients top secret (même si on sait qu’il contient peut-être des mouches mortes). Grâce à lui, Docteur Proutnik guérit tout le monde, extraterrestres compris. Mais qui va le soigner s’il tombe malade?

Ne cherchez pas ici une histoire pour vos enfants avec une morale et de beaux sentiments. Oh que non. Le Docteur Proutnik culture les incongruités et a une vision bien à lui de la médecine… et de la santé. Les dessins un peu naïfs et l’histoire remplie de clins d’œil à ce qui fait rire les petits (par exemple, les rots) séduiront le public cible de cette histoire hors du commun.

Mon papa ne pleure pas – Andrée Poulin

Xavier trouve bien étrange que son papa ne pleure jamais. Pas de larmes lorsqu’il reçoit une rondelle en plein visage, ni lorsqu’il revient du bureau avec sa nouvelle voiture cabossée. Mais qu’est-ce qui pourrait bien faire pleurer ce papa?

Je ne sais pas quoi penser de ce livre. En fait, je m’attendais à autre chose. Je m’attendais plutôt à ce que le petit garçon arrive à la conclusion que c’est correct de pleurer, même pour un garçon. D’ailleurs, c’est ce qu’il veut : faire pleurer son père pour qu’il ait le droit lui aussi de pleurer. Je trouve que le livre lance un drôle de message, comme si, finalement, c’est vrai qu’un homme, ça ne doit pas pleurer. Bien sûr, à la fin, son père verse des larmes de fierté, mais je ne crois pas que c’était ce genre d’émotions que Xavier recherchait. De belles illustrations de Jean Morin et une belle histoire, mais qui semble envoyer un message ambigu.

Merci à la Masse critique de Babelio et aux éditions de l’Isatis pour ce livre.

La petite rapporteuse de mots – Danielle Simard

rapporteuseLa grand-mère d’Élise connaissait quantité de mots, et des mots difficiles! Mais depuis quelque temps, elle ne retrouvait plus ses mots. En s’amusant à l’aider, Élise comprend : Mamie ne perd pas ses mots, elle les lui donne. Quel précieux héritage!

Très beau livre pour expliquer l’Alzheimer aux enfants. Ayant une grand-mère qui est atteinte de cette maladie depuis plus de 20 ans, je me suis reconnue dans les questionnements d’Élise. Les illustrations de Geneviève Côté sont très belles et les conclusions d’Élise sur les origines de la maladie de sa grand-mère sont rafraîchissantes de naïveté. Un très bel album à partager avec des enfants.