Bilan – 5 mois plus tard

J’ai été très tranquille ces derniers mois, pas parce que je n’avais rien à dire, mais plutôt parce que j’étais occupée à m’habituer à ma nouvelle vie, à ma nouvelle routine. Sans compter que Jojo a commencé la maternelle en septembre, donc toute une autre organisation à trouver. Dans tous les cas, tout va bien.

À la suite de ma chirurgie, je n’ai eu aucune complication, l’alimentation se passe très bien et j’ai pu dès la fin du mois de septembre recommencer à m’entraîner. J’en ai essayé plein de choses et j’ai enfin trouvé l’endroit où je me sens bien pour bouger et une activité physique qui me plaît et me motive. Si bien que depuis début octobre, je m’entraîne environ 3 fois par semaine avec motivation et sans avoir l’impression que c’est un fardeau. Ça change une vie d’aimer ce qu’on fait. La dernière fois que j’avais eu ça, c’est quand je me payais un entraîneur privé à domicile, mais comme elle ne venait que 1 fois aux 2 semaines, je devais travailler fort pour garder la motivation pour m’entraîner entre ses visites. Côté perte de poids, tout va bien. J’ai atteint 75 % de l’objectif fixé par mon chirurgien pour qu’il considère que c’est un succès. Compte tenu du fait qu’une période de 18 mois est fixée pour atteindre cet objectif et que j’en suis à la fin de mon 5e mois, tout va bien. Pour ma part, je considère être à 55 % de mon objectif personnel, mais je suis très satisfaite! Je me sens déjà beaucoup mieux dans ma peau et, surtout, je suis tellement contente de tout ce que je peux faire maintenant. Je me suis inscrite à un cours de natation pour perfectionner mon style de nage. C’est difficile, mais je suis capable de suivre et c’est une grande fierté pour moi!

En ce qui concerne Jojo, son intégration à l’école s’est très bien passée. Après une semaine, elle avait plein d’amis et trouvait les fins de semaine trop longues. Pour le moment, son trouble de langage ne semble pas avoir un gros impact sur sa vie scolaire. L’enseignante a bien mentionné une chose ou deux, mais pour le moment, il est difficile de savoir si c’est le trouble, son attention ou juste une petite fille de 6 ans trop curieuse. On continue de surveiller, on continue les suivis en orthophonie et en ergothérapie, mais pour le moment mon premier objectif est atteint : Jojo adore l’école, elle a hâte d’y aller, elle a hâte d’apprendre de nouvelles choses, elle est impatiente de savoir lire. Donc, pour le moment, mission accomplie!

C’est fait

J’étais en attente pour une chirurgie bariatrique. Voilà, c’est dit. Pas que j’en aie honte, mais je n’ai pas vraiment le goût  de m’en vanter non plus. Mon cheminement m’a amenée là, avec mon trouble alimentaire, les démarches auprès de ma psychologue, de ma nutritionniste et de mon endocrinologue, j’étais rendue là pour pouvoir récupérer une qualité de vie et faire tout ce que j’ai tellement envie de faire avec mes enfants.

J’avais entrepris les démarches il y a un peu plus de deux ans. J’ai rencontré le chirurgien en février dernier et j’avais pour environ 1 an à attendre avant que ce soit mon tour.

La semaine dernière, coup de théâtre : comme je suis un cas simple de chirurgie d’un jour et que plusieurs salles se sont libérées pour les vacances, j’ai su le mercredi que je me faisais opérée 8 jours plus tard, soit le 18 août 2017. Il y a donc deux jours.

C’est ce qui explique un peu mon silence ici. J’ai dû réorganiser toutes les vacances prévues, le travail (je ne partais plus pour 3 semaines de vacances, mais pour 1 semaine de vacances et 6 semaines de convalescence), s’organiser avec les enfants, etc.

C’est maintenant fait. Après trois jours de camping avec les enfants, ceux-ci sont allés chez les beaux-parents et j’ai eu la chirurgie.

Tout va bien. La douleur est très tolérable, au point que je n’ai pas besoin des antidouleurs. Les enfants reviennent ce soir et j’ai hâte de les voir.

Je vais apprendre à apprivoiser ma nouvelle situation et j’ai hâte de pouvoir attaquer ma liste. La liste que j’ai faite de toutes les choses que je veux essayer et pour lesquelles mon poids me limitait et, bizarre à dire pour moi peut-être, 90 % de ces choses sont des sports.

Je pourrai vous parlez alors de mes nouvelles expériences! 🙂