1 mois

Ça fait un mois que je n’ai pas donné signe de vie ici. Il faut dire que le dernier mois a été passablement occupé.

On est maintenant installé dans notre nouvelle maison. Il ne reste que les derniers trucs à accrocher (cadres, rideaux, etc.) et à faire (refaire) un grand ménage partout. On a eu une surprise en enlevant le tapis dans les chambres : il y avait de la parqueterie cachée en dessous! Ce fut beaucoup plus de travail que prévu, mais le résultat est à la hauteur de mes attentes. J’aime particulièrement la chambre de Bébé J. et M. X est en train d’installer le cadre que j’ai fait juste pour elle (les couleurs sont plus belles en vraies).

 

D’ailleurs, après avoir traversé un rhume et la roséole, Bébé J. est en pleine forme. Elle a commencé la garderie la semaine dernière et l’intégration se fait super bien. Elle y va de 8h30 et à midi et dîne là-bas. Depuis qu’on est dans la maison, elle a beaucoup progressé. Elle marche maintenant à quatre pattes, grimpe partout et on a dit adieu aux purées. Mlle est indépendante maintenant, elle veut manger toute seule et c’est la crise quand on doit la nourrir à la cuillère. Je dois donc trouver des recettes utilisant des céréales de bébé afin qu’elle ait son apport quotidien en fer. C’est un plaisir de la voir grandir. Bientôt 9 mois pour ma lutine!

De mon côté, après trois reports, j’ai enfin eu ma chirurgie hier. Ça s’est très bien passé et je suis déjà en pleine forme. Le plus difficile, c’est que je ne peux pas prendre Bébé J. dans mes bras pour au moins 2 semaines. Même assise, ça risque d’être difficile parce qu’elle bouge beaucoup et a tendance à grimper sur le ventre des gens pour aller plus haut. Mais bon, c’est un mauvais moment à passer. Au moins, j’aurai eu la chirurgie avant mon retour au travail.

M. X et moi avons fêté nos 4 ans en fin de semaine avec une sortie au restaurant Le Milsa (pour carnivores seulement! c’était délicieux), une partie de rigolfeur et Rebelle au cinéma. On est-t’y pas assez quétaine à votre goût? 😉

Pesée de la semaine et déménagement

Résultat : -5,6!

Enfin, c’est terminé le yo-yo! J’ai atteins un poids que je n’avais pas vu il y a longtemps. Une jupe achetée trop petite, par erreur, il y a 10 ans me fait pour la première fois!!! Bon, si je respire, le bouton se détache, mais quand on pense qu’il n’y a pas si longtemps, il y avait un pouce entre les deux parties de la fermeture, c’est un beau progrès.

Côté déménagement, les choses se sont bousculées. On savait déjà qu’il y avait un problème d’humidité dans notre appartement, mais ça s’est vérifié hier. En faisant des boîtes dans la chambre de Bébé J. j’ai remarqué qu’il y avait de petites taches vertes dans le tiroir sous sa bassinette. Un tiroir sur roulette à deux pouces du sol qui respire très bien. Quand M. X l’a retourné, leur coeur nous a levé. Il y avait un pouce de moisissures sous le tiroir! Ça fait un mois que tous les trois on a du mal à respirer. Bébé J. n’arrive pas à passer à travers son rhume… On vient de trouver pourquoi! Hier soir, Bébé J. a dormi dans son parc dans la cuisine. Nous sommes maintenant dans ma famille, loin de M. X, en attendant d’avoir les clés de la maison jeudi. À partir de jeudi, on va faire du camping dans le sous-sol de notre maison en attendant le déménagement officiel du 22 juin. Ce n’est peut-être pas un problème grave, mais on ne voulait pas prendre de chance, surtout que Bébé J. commençait à avoir du mal à reprendre son souffle quand elle pleurait, et ce n’est pas normal dans son cas. Je me sens mal d’être loin de M. X alors qu’on doit faire les derniers préparatifs, mais pour Bébé J., c’est mieux.

Perte de poids et tralala

Ça fait presque un mois que je n’ai pas parlé de ma perte de poids. En fait, c’est que ça n’a pas bougé beaucoup au final. Ça joue au yoyo depuis 1 mois. Ç’a commencé par une semaine où je n’ai pas fait attention et j’ai pris 4,8 lb. La semaine d’ensuite, j’ai été malade et Bébé J. aussi (rhume, infection à la gorge et otite pour les deux), donc j’étais déshydratée d’où ma perte de 6,2 lb. La semaine dernière, ça quand même bien été, mais j’ai tout de même pris 2,5 lb. Je savais que ma perte de 6,2 lb n’était pas réelle, je m’attendais donc à un plus sur la balance. Cette semaine, ça va beaucoup mieux, j’ai encore mal aux oreilles, mais je m’alimente très bien. Il faudrait que je recommence à bouger par contre, ça aiderait sans doute. D’ailleurs, comme je l’ai dit dans mon dernier message, je veux me remettre à mon programme Ease into 5k afin d’être prête à courir mon 5 km en septembre. Je trouve un peu difficile de devoir recommencer au début, surtout pour l’orgueil, mais il faut ce qu’il faut!

Entre tout ça, je prépare notre déménagement. Nous sommes passés chez le notaire pour la première fois la semaine passée pour payer le dépôt de la maison. On y est retourné une deuxième fois hier pour signer le reste. La maison nous appartient donc depuis hier! Malheureusement, nous n’aurons les clés que le 15 juin, puisque les propriétaires actuels ne peuvent emménager dans leur condo que le 14 juin. On a tellement hâte! La première semaine de prise de possession, on veut peindre deux chambres, poser du lambris dans la chambre de Bébé J. et poser du plancher flottant dans trois chambres. Ensuite, on déménage officiellement! Je dois tout organiser ça, c’est de la logistique! En plus, il est possible que je me fasse opérer le 11 juin pour la vésicule biliaire. L’opération devait avoir lieu à la fin mai, mais elle a été remise. Sincèrement, j’espère qu’elle sera encore remise parce que ce n’est vraiment pas le bon moment pour ça! Même si c’est une opération mineure, je ne crois pas que la convalescence inclut peinture, lambris et déménagement de meubles!

J’ai trouvé une autre garderie pour Bébé J. et elle va commencer seulement en juillet finalement, à quelques heures par jour. J’aimais l’autre garderie, mais il y avait des petits trucs qui m’achalaient, dont le fait que les poupons (18 mois et moins) n’allaient dehors qu’en pouponbus. Je n’ai rien contre le fait de prendre une marche, mais je veux que ma fille joue dehors, découvre l’herbe et le sable. À sa nouvelle garderie, elle sortira tous les jours et elle pourra même se baigner l’été quand il fera chaud. Aussi, les heures d’ouverture sont plus adéquates pour notre situation. Et, le plus important, Bébé J. a vraiment eu l’air d’apprécier sa visite. Elle est restée avec les éducatrices pendant que je remplissais les papiers et elle n’a pas dit un mot. Elle s’est dirigée vers les jouets et a fait sa petite affaire. Elle a charmé tout le monde (la cuisinière y comprise). Je crois qu’elle sera bien à cet endroit et ça me rassure, même si je n’ai pas hâte de la laisser!

Recycler le passé

On déménage bientôt et, qui dit déménagement, dit boîtes. Et pour moi, ça veut aussi dire épuration et ménage. Pas question de déménager des trucs inutiles et qui n’ont pas servi depuis longtemps.

J’ai commencé par la cuisine. Trois sacs sont passés tout droit de chez moi au Village des valeurs. Qui a besoin de quatre louches? Sans compter le presse-ail jamais utilisé ou le presse-citron inutile. J’ai fait le même exercice avec mes vêtements. Bye bye vêtements trop grands ou jamais portés parce que l’occasion ne s’est jamais présenté en 4 ans. Je dois avouer que ça m’a vraiment fait plaisir d’aller donner ces vêtements trop grands! D’ailleurs, si ça continue, j’aurai une autre livraison à faire… Malheureusement, ça ne sera pas bon pour le porte-feuille! Je vais quand même essayer de passer l’été avec mes vêtements, même trop grands. Je me paierai la traite lors de mon retour au travail en octobre!

Ensuite, je suis tombée sur la partie plus émotive de mon ménage. Une boîte remplie de lettres datant de 2003. À l’époque, j’étais responsable d’un forum qui avait quand même un certain succès. J’avais développé ce que je croyais des amitiés avec plusieurs personnes plus âgées que moi. J’avais 21 ans. Je travaillais beaucoup sur le forum pour satisfaire tout le monde, m’oubliant souvent au profit des autres. Avec le recul, je vois maintenant qu’on profitait légèrement de ma jeunesse et de ma naïveté. À ce moment-là, mon estime de moi était très basse et je me réalisais à travers les autres en essayant de faire plaisir à tout le monde et, par le fait même, de me faire aimer. Lorsque j’ai commencé à m’en rendre compte, les personnes que je croyais mes amis se sont éloignés ou m’ont fait du chantage, souvent émotif, pour que je continue à faire leurs quatre volontés. Ces personnes me connaissaient très bien et savaient quelle corde tirer pour m’atteindre et me blesser. J’ai coupé avec tout ça en 2005 et je m’en suis très bien portée. J’ai reconstruit ma confiance en moi et j’ai grandi grâce à ça. Donc, en retombant sur ces lettres, ça m’a ramenée à cette époque. Je ne sais pas pourquoi je les ai gardées aussi longtemps, mais je comprends maintenant que la page est tournée. Les lettres sont maintenant à la récupération et moi je construis pour l’avenir

Maison – 2 mois

Dans deux mois, nous passerons chez le notaire et nous aurons enfin les clés de notre maison! Ça me semble si loin et si près à la fois. J’ai tellement hâte, mais j’essaie en même temps de ne pas idéaliser le déménagement. Je ne crois pas que tout sera merveilleux dans la maison, mais certains aspects seront certainement plus faciles, ou du moins, plus agréables.

  • Fini les cloportes et autres bibites inconnues qui se promènent sur le tapis de jeu de Bébé J., malgré tous nos efforts.
  • Enfin du rangement!
  • Plus de voisins qui se croient seuls au monde à deux pouces de nous.
  • Des comptoirs pour cuisiner.
  • Une laveuse et une sécheuse loin des aires communes.

Juste pour ces différents aspects, pas nécessairement très importants (à part le premier, yark!), j’ai vraiment hâte à la mi-juin. En attendant, je regarde aller M. X qui est aussi, sinon plus impatient que moi, et qui a déjà commencé à faire des boîtes. Notre appartement a déjà l’air en désordre avec les jouets de Bébé J. dans notre petit salon, mais là, avec des boîtes qui commencent à s’accumuler partout, c’est un bordel permanent. Une raison de plus pour sortir souvent, parce que l’ordonnée en moi trouve ça difficile de vivre dans le chaos, même temporaire.

Mise à jour

Je ne suis pas très présente ici, mais il faut dire que tout se bouscule dans ma vie ces temps-ci. Entre la physio pour récupérer de la force dans mon bras gauche, les longues journées seules avec Bébé J. (M. X revient rarement avant 19 h 30) et l’achat d’une maison (eh oui, on emménage en juin, fini les voisins qui réveillent le bébé ou qui sont tout simplement insupportables!), ça ne me laisse pas beaucoup de temps. Mais je veux recommencer à bloguer plus activement, ça me manque.

Côté perte de poids, ça va bien. Après une légère prise de poids la semaine dernière, c’est sur la pente descendante. J’ai déjà perdu 5 % depuis le début janvier et je suis à 4 livres de retrouver mon poids d’avant la grossesse, ce qui était mon premier objectif. Je continue de me peser tous les dimanches et de faire le suivi sur la page à droite, même si je ne poste pas toujours un message pour en parler. Mon prochain objectif sera de perdre 20 livres de plus d’ici mon retour au travail en octobre, ce que je considère très réalisable.

Avec le déménagement et le changement de ville, je dois me remettre à la chasse à la garderie… J’en ai peut-être déjà trouvé une, mais à 45 $ par jour, je vais tout de même continuer à chercher. Je sais qu’avec le crédit d’impôt, ça reste raisonnable, mais c’est quand même beaucoup d’argent à sortir chaque semaine avant d’avoir le fameux crédit d’impôt!

Sinon, Bébé J. grandit bien, elle a déjà eu 4 mois ce lundi, ça passe tellement vite! Et c’est fou les changements qui se passent en un court laps de temps et tous les apprentissages qu’elle fait. Elle m’épate tous les jours. Elle a du caractère la petite vlimeuse! Je dois encore lutter contre certaines pensées qui me donnent l’impression de ne pas faire ce qu’il faut, mais je m’améliore. Je sais que je suis une bonne mère et que Bébé J. a tout ce qu’elle a besoin pour être bien et heureuse, mais le doute s’insinue parfois quand même.

Chaque jeudi, je prends une photo avec le même nounours pour voir la progression. Le nounours semble déjà plus petit!

La lecture fait encore partie de ma vie, mais j’ai du mal à trouver le temps pour lire. J’imagine que ça va revenir avec le temps. Je trouve que la télévision prend un peu trop de place dans mon quotidien, mais c’est au moins une chose que je peux faire même si je m’occupe de Bébé J. Il reste à contrebalancer le tout!

Mise à jour du défi

Ce n’est pas parce que je n’en parle pas que je ne fais pas attention! Au contraire! Bien que le dernier mois, en fait, depuis le déménagement, ait été plus difficile côté exercices, j’ai tout de même continué à contrôler mes portions. Depuis le 1er juillet, je n’avais pas vraiment fait d’entrainement planifié. MAIS! Mais! J’ai tout de même bougé, mais surtout la fin de semaine. Ce matin était le retour de l’entraînement régulier à 5 h. J’étais un peu stressée de monter sur la balance, ce que je n’avais pas fait non plus depuis le déménagement. Eh bien, j’ai perdu 1 livre malgré tout! Je suis très contente d’avoir continué à faire des efforts malgré le stress du déménagement et l’installation de la nouvelle routine. Je suis donc maintenant à 11 livres de mon premier objectif de 20!

Je continue!

Reglette regime

Reglette regime

Vous remarquerez que j’indique le poids idéal. Idéal pour moi. Parce que si je me fixais l’atteinte de mon poids santé (IMC 22), je crois qu’il faudrait que je me fasse enlever quelques os… Héritage familial!

Le temps…

…n’est pas élastique!

Travail à temps plein = 40 h / semaine

Contrat pour la rédaction de deux communiqués et la révision linguistique de quatre bandes dessinées de 64 pages  = travail le soir et les fins de semaine

Déménagement le 1er juillet = faire des boîtes dans les temps libres et trouver des personnes qui n’ont pas déplacé leur congé au 2 juillet!

Objectif = inventer des temps libres!

Conclusion : blogue très tranquille jusqu’en juillet!

Jessica, Lavalloise

Voilà maintenant trois semaines que je suis déménagée dans mon nouveau nid lavallois. Maintenant que les problèmes domestiques sont réglés (réfrigérateur et laveuse qui rendent l’âme après leur voyage de 200 km, robinets qui coulent), je veux enfin dire que je suis chez moi. Ce n’est pas encore parfait, je dois faire partir les traces de sel qu’ont laissées mes déménageurs sur mon plancher (six lavages plus tard, ça commence à pâlir…), je dois trouver des stores qui remplaceront la toile de camping verte qui me sert de rideau dans mon bureau, mais surtout, je dois trouver le courage de peinturer, puisque le locataire précédent devait être pompette lorsqu’il l’a fait.

En fin de semaine, je vais chercher les trucs que j’ai oubliés à Sherbrooke et je vais ramener ma Grisouille. Mon foyer prend forme et, bien qu’il ne soit pas parfait, c’est chez moi pour les 18 prochains mois et je m’y sens bien.

Je ne réalise pas encore que j’ai vraiment quitté ma ville natale définitivement…

Récapitulatif du début d’une nouvelle vie

10 novembre : Comme chaque semaine, je reçois mon alerte-emploi d’Emploi Québec qui m’indique toutes les offres contenant le mot « communication ». J’y vois l’emploi de mes rêves, autant du côté des tâches, que du salaire et de la ville d’emploi.

11 novembre : J’envoie ma lettre de motivation et mon curriculum vitae.

12 novembre : Je m’aperçois que j’ai envoyé la lettre de présentation que j’ai écrite pour un autre emploi à la place de mon curriculum vitae. J’essaie de renvoyer le tout en vain : la boîte de courriel est pleine. Pendant une semaine, j’essaie, mais ne réussis toujours pas à envoyer les bons documents.

17 novembre : Découragée, j’y vais pour le tout pour le tout : je trouve l’adresse postale et j’envoie ma lettre de motivation et mon curriculum vitae. J’en profite pour ajouter des exemples de textes que j’ai déjà écrits.

Les jours passent, pas de nouvelles. Dans ma tête, j’ai manqué ma chance.

4 décembre : J’ai un message sur mon répondeur après mon cours du soir : je suis convoquée à une entrevue de groupe! Deux groupes de six personnes passeront cette entrevue.

9 décembre : Jour de l’entrevue de groupe et également jour de la première grosse tempête de neige. À part moi, tous les autres sont de la région de Montréal. Sur les douze convoqués, seulement neuf se présenteront. Je sens que le fait d’être venu de Sherbrooke, malgré la tempête, joue en ma faveur, malgré le fait que j’arrive 20 minutes en retard à l’entrevue. J’apprends plus tard que les évaluateurs sont également arrivés en retard. L’entrevue de groupe se passe plutôt bien, même si les mises en situation me gèlent un peu (moi qui déteste déjà parler au téléphone, faire semblant de le faire en face de six autres personnes ne m’aide pas). Des neuf personnes, seulement trois seront convoquées en entrevue individuelle.

11 décembre : Encore une fois, j’ai un message sur mon répondeur après mon cours du soir. Je suis convoquée à l’entrevue individuelle!

15 décembre : Cette fois, c’est une grosse averse qui complique les transports. Je réussis tout de même à arriver 15 minutes à l’avance. L’entrevue dure environ 30 minutes et est plutôt décontractée. J’en ressors avec le sentiment d’avoir été « trop » honnête, mais je crois quand même avoir fait une bonne impression. Avant de partir, j’écris la lettre qui servira à tester les habiletés en français et en rédaction. Une réponse nous sera donnée avant la fin de la semaine.

17 décembre : Je suis convoquée à un test pour un autre emploi, le vendredi suivant.

19 décembre : Je dois partir pour Montréal pour passer mon test. J’appelle la directrice pour lui demander s’ils ont pris une décision. Je lui explique la raison de mon appel, comme quoi je ne me déplacerai pas inutilement à l’autre entrevue si j’ai l’emploi. Elle me dit qu’elle ne peut me répondre tout de suite, car elle attend un retour d’appel. Elle essaiera de m’appeler avant l’heure de mon départ. Dans ma tête, c’est foutu. Elle attend la réponse de la personne à qui elle a offert le poste. Elle me rappelle cinq minutes avant mon départ : j’ai le poste! C’est moi qui ai été choisie! J’ai du mal à y croire. J’appelle à l’autre endroit pour annuler mon test.

21 décembre : Je laisse un message à un propriétaire à propos d’un logement à deux coins de rue de mon futur travail.

22 décembre : Le propriétaire me rappelle et on planifie une visite pour le lendemain.

23 décembre : Je visite l’appartement, qui me convient très bien. Je remplis les papiers pour l’enquête de crédit.

24 décembre : Le propriétaire m’appelle pour me dire que l’appartement est à moi.

28 décembre : Signature du bail.

2 janvier : Déménagement dans mon nouvel appartement, dans une nouvelle ville. Par le fait même, deux heures de moins me séparent de M. X.

Demain, 12 janvier : Début officiel et signature de contrat.

L’année 2009 commence en beauté!