Les Rois maudits; Les poisons de la couronne – Maurice Druon

Les poisons de la couronne ressuscite, presque jour par jour, les conflits, les intrigues, les haines et les crimes du règne de Louis X le Hutin, qui ne dura que dix-huit mois, mais dont les conséquences devaient être capitales pour la monarchie française. Lorsqu’il meurt empoisonné, en juin 1316, c’est la première fois depuis plus de trois siècles qu’un roi de France décède sans laisser un héritier mâle.

Plus je plonge dans l’univers des Rois maudits, plus j’ai envie de connaître la suite. Louis X le Hutin me semble très égocentrique pour un roi qui a la responsabilité d’autant de personnes. Alors que plusieurs personnes meurent de faim, que des conflits éclatent aux quatre coins du royaume, il n’est intéressé qu’à sa future femme et aux enfants qu’elle pourrait lui donner. Cette inattention lui coûtera la vie. Les aventures – et mésaventures – de Guccio m’intéressent énormément. J’avais peur qu’on passe par-dessus cette histoire parallèle, mais il n’en est rien. Je ne sais pas s’il sera amené à avoir un rôle plus important que son rôle de messager, mais j’espère qu’on continuera à le voir dans les prochains tomes.

Les Rois Maudits; La reine étranglée – Maurice Druon

Faisant suite au Roi de fer, La Reine étranglée commence au lendemain même de la mort de Philippe le Bel. Un prince de faible caractère, Louis X le Hutin, dont l’épouse, Marguerite de Bourgogne, est emprisonnée pour adultère, succède à un monarque exceptionnel. Tandis que la Chrétienté attend un pape et que le peuple meurt de faim, les rivalités, les intrigues, les complots vont déchirer la cour de France et conduire barons, prélats, banquiers, et le roi lui-même, au fond d’une impasse dont ils ne pourront sortir que par le crime.

Encore une fois, j’ai embarqué dans cette histoire de rois avec plaisir. J’ignore pourquoi je suis si attirée par les romans historiques, mais j’adore cette série. Je me demande encore pourquoi j’ai attendu aussi longtemps avant de l’attaquer. On verse ici dans les malversations malsaines et dans les luttes de pouvoir hypocrites. C’est à qui parviendra à obtenir ce qu’il veut. Malheureusement, le temps que j’ai mis entre les deux livres m’a fait perdre des bouts. Ne me rappelant plus du nom des personnages qui étaient à l’origine des maux du premier tome, je n’ai pas pu faire le lien entre la malédiction et les malheurs de l’histoire de ce roi pas très royal. J’espère pouvoir m’atteler à la suite très vite.

Les Rois maudits; Le Roi de fer – Maurice Druon

Le Roi de fer, premier volume du cycle, a pour figure centrale Philippe IV, le Bel, roi d’une beauté légendaire qui régnait sur la France en maître absolu. Tout devait s’incliner, plier ou rompre devant l’autorité royale. Mais l’idée nationale logeait dans la tête de ce prince calme et cruel pour qui la raison d’État dominait toutes les autres. Sous son règne, la France était grande et les Français malheureux.

J’avais déjà commencé ce livre à la fin de l’adolescence. Et bien que j’adorais déjà l’Histoire à ce moment-là, j’avais décroché parce que j’avais du mal à distinguer les personnages. Il faut dire que, lorsqu’une histoire est inspirée de faits vécus et a comme protagonistes des personnages historiques, on peut difficilement changer les noms et on se retrouve alors avec trois Philippe et deux Charles.

Cette fois-ci, ce ne fut pas un obstacle. Sans difficulté, j’ai été happée par l’histoire. Bien que je ne connaisse pas beaucoup d’histoire de la France, c’est avec plaisir que j’ai suivi le destin de Philippe IV le Bel et de son entourage. Je suis heureuse que ce livre soit le premier d’une série, car c’est avec plaisir que je me plongerai dans la suite des aventures royales du XIVe siècle.