Jojo et Ludo jouent à… La chasse aux monstres

Poster un commentaire Par défaut

Encore un jeu coopératif. Je trouve ça intéressant avec de jeunes enfants, même si je leur apprends aussi à perdre alors qu’un autre gagne avec d’autres jeux.

Les enfants aiment le principe du jeu. Il y a des monstres à effrayer. Ceux-ci ont peur de certains jouets, il faut donc trouver le jouet qui effraie le monstre. Il y a 12 cartes de jouets à l’envers, il faut donc se rappeler où est le jouet lié au monstre. Si on se trompe trop souvent, on ajoute un monstre.

Le but du jeu : effrayer tous les monstres avant qu’il y en ait plus de 4 autour du lit. Quand on réussit à effrayer un monstre, tous en cœur on s’exclame : « Dans le placard monstre! », la partie préférée des enfants, et on le met dans le placard.

Mes enfants ont une très bonne mémoire (beaucoup plus que moi), alors ils se souviennent très facilement où sont les jouets. Il serait intéressant d’avoir une extension pour ajouter des jouets et augmenter le degré de difficulté. C’est presque rendu trop facile pour mon fils de 3 ans et ma fille de 5 ans ½. Généralement, quand on perd, c’est de ma faute… Et je ne fais pas exprès! J’ai la mémoire de Dory!

Conclusion : Coup de cœur total, Jojo, Ludo et moi recommandons!

Nom : La chasse aux monstres
Éditeur : Scorpion masqué
Âge recommandé : 3 ans et plus

Jojo et Ludo jouent à… Mon premier Mille bornes

Poster un commentaire Par défaut

Un autre jeu coopératif : tout le monde gagne ou tout le monde perd. On tourne une carte et ça nous dit de combien de cases on avance la voiture. Quand on a un feu rouge, on doit lancer le dé pour avoir un feu vert ou un nuage. Feu vert : on recommence à jouer, nuage, on doit tourner une carte sur un nuage gris. Si le casse-tête de nuage tourne complètement au gris (6 morceaux) avant qu’on soit rendu au zoo, on perd.

En chemin, on peut ramasser de la nourriture pour les animaux, mais ça ne sert pas vraiment à grand-chose dans le jeu.

C’est un jeu de hasard et je dois avouer que le hasard n’a pas été de notre côté quand on a joué. Après environ 10 parties, nous n’en avons gagné une seule, ce n’est donc pas le jeu préféré des enfants ni le mien. Avec seulement 6 morceaux de nuage et une chance sur deux d’avoir un nuage quand on est sur un feu rouge, ça va vite.

Conclusion : le hasard prend trop de place et ça tue le plaisir de jouer. Dommage.

Nom : Mon premier Mille bornes
Éditeur : TF1
Âge recommandé : 3 ans et plus

Jojo et Ludo jouent à… Little Cooperation

Poster un commentaire Par défaut

littlecooperation1J’aime… non, j’adore les jeux Djeco! Ils sont toujours superbes, bien illustrés et solides. Surtout, la boîte est solide! On sait ce que ça fait deux enfants de 2 ans ½ et 5 ans avec une boîte qui ne ferme pas bien… ça l’écrase avec tout leur poids pour la fermer.

Premier avantage de ce jeu : ça se joue ensemble, en coopération. Il n’y a donc pas de compétition : tout le monde gagne, ou tout le monde perd. Aussi, il permet de pratiquer la motricité fine.

Le but du jeu : amener tous les animaux à l’igloo avant que la glace ne fasse fondre le pont. C’est un jeu qui est 80 % de hasard et 20 % de motricité à mon avis.

Chacun leur tour, les enfants lancent le dé. Il y a trois options sur le dé : le pont, l’igloo, ou la fonte.

Si on tombe sur le pont, on met un animal sur le pont. Si on tombe sur l’igloo, on prend un animal qui est sur le pont et on le met sur l’igloo. S’il n’y a pas d’animal sur le pont, on passe notre tour. Si on tombe sur la fonte, là, ça se corse, on doit enlever un des six piliers qui tient le pont. Si le pont s’effondre, on a perdu.

Alors qu’elle vieillit, je m’aperçois que Jojo aime de moins en moins les jeux où le hasard a une trop grande place. Elle veut une petitelittlecooperation2 part de contrôle, alors elle joue de moins en moins à ce jeu, sauf pour faire parler les animaux et s’inventer des univers.

De son côté, Ludo commence à avoir de l’intérêt pour tous les jeux qui impliquent de brasser un dé. La partie où il faut enlever un pilier est encore difficile pour lui, mais on l’aide.

Selon l’éditeur, c’est un jeu pour les 2 ans ½ à 5 ans. Je dirais plus 3 à 4 ans. À 2 ans ½, c’est difficile de retirer les piliers adéquatement, et à 5 ans, comme Joëlle, ça devient redondant et frustrant de se fier seulement au hasard, sans user de stratégie réelle.

Nom : Little Cooperation
Éditeur : Djeco
Âge recommandé : 2 ans ½ à 5 ans