La massothérapeute – Maia Loinaz

Martine travaille dans un spa du centre-ville où se trame un combat latent entre le clan des esthéticiennes et celui des massothérapeutes. Au moins, il y a son collègue Louis, crudivore passionné qui affectionne le tome trois du best of de la musique tibétaine et les biscuits macrobiotiques, ce qui, selon lui, diffuse une énergie positive et constitue une solution naturelle à tous les maux de l’Univers. Au cours de l’été, alors que Martine accepte de rendre service à une cliente septuagénaire, elle voit son quotidien bouleversé. Les secrets de la vieille femme la transporteront en Espagne et lui ouvriront les portes du mensonge et de l’amour. Obligée de plonger dans l’aventure, Martine aura, pour la première fois, l’occasion de prendre sa vie à bras-le-corps. Délicieux mélange de réflexions d’initiés sur le monde des produits naturels, de quêtes du bien-être et du bonheur. La massothérapeute devrait être prescrit à toutes celles qui ont déjà mis les pieds chez un homéopathe, au bain flottant ou au bar à oxygène et en sont sorties avec plus de questions que de réponses. La Massothérapeute est un roman parfumé à l’huile essentielle avec plus d’effets bienfaisants qu’une désintoxication par les plantes ou un enveloppement d’algues.

Même si je viens à peine de le finir (au moment où j’écris ceci), je ne sais pas quoi dire. Je n’ai rien de vraiment négatif à dire, mais rien de vraiment positif non plus. Je m’attendais à autre chose, sans savoir vraiment à quoi. Je trouve que la quatrième de couverture en met un peu beaucoup, plus que ce qui se passe réellement dans le livre. Bref, rien d’inoubliable.