Jojo et Ludo jouent à… Choco

chocoLes jeux de mémoire sont des classiques pour les enfants. Celui-ci est un peu différent et les enfants comprennent très rapidement le but du jeu et la gestion d’une légère frustration.

Il y a 16 chocolats sous lesquels il y a des cerises et des cacahuètes. Sous l’un d’eux, il y a une chenille (ou une mouche, dépendant la version que vous avez).

À tour de rôle, on brasse le dé (qui est brillamment encapsulé dans un pop up, comme pour le jeu Trouble, donc, difficile à perdre). On doit alors trouver une cacahuète ou une cerise. Si on trouve ce qu’il y a sur notre dé, on garde le chocolat et on rejoue. Si on ne trouve pas, on montre le chocolat à tout le monde et on le remet au même endroit.

Si on trouve la chenille, c’est là que ça se corse, on remet un chocolat qu’on avait déjà trouvé et on mélange tous les chocolats restants. Les enfants trouvent difficile de redonner un chocolat, mais ça se passe quand même bien.

Selon l’éditeur, c’est un jeu pour les 3 ans et plus. On a commencé à jouer récemment avec Ludo qui a 2 ans ½ et il a très bien compris le but du jeu. À 5 ans, Jojo commence à trouver que ça manque de défi, mais leur orthophoniste l’utilise en thérapie et c’est quand même bien utile comme jeu de renforcement.

Ajout : c’est également un jeu auquel ils peuvent jouer ensemble sans l’intervention d’un adulte. Ça c’est gagnant!

Comme premier jeu de société classique, c’est parfait.

Nom : Choco
Éditeur : Ludic
Âge recommandé : 3 ans et plus

Un c’est bien, mais deux c’est mieux (il paraît)

Ludovic, à 20 mois, disait trois mots : encore (son premier mot utile pour avoir plus de nourriture), papa et maman. Encore, pour ce dernier, ça faisait à peine 2 mois et, une fois sur deux, il disait papa. Encore maintenant, à 27 mois, il dit papa 80 % du temps, même pour moi.

Comme il ne parlait vraiment pas avant ses deux ans, j’en avais parlé à l’orthophoniste de Jojo, et vers ses 20 mois, j’avais rempli une grille des mots qu’il disait (2 cases cochées sur 7 pages) et des mots qu’il semblait comprendre (beaucoup plus de ce côté-là). Pour vous donner une idée, un enfant de cet âge est censé dire environ 50 mots. Je n’ai jamais été très by the book, mais mon expérience avec Joëlle me laissait quand même plus sur mes gardes. L’orthophoniste m’a donné des trucs et des idées d’activité à faire avec lui pour le stimuler.

À ses deux ans, j’ai rempli de nouveau les formulaires. Il disait plus de mots, mais n’atteignait pas (et n’atteint toujours pas les 50 mots) et il n’avait pas commencé à coller des mots ensemble. À la fin d’une thérapie de Jojo, nous avons amené Ludo pour qu’il rencontre l’orthophoniste. De concert avec celle-ci, nous avons décidé de le faire évaluer formellement.

Ludovic a un retard de langage expressif, mais il comprend très bien, c’est déjà positif! Bien sûr, il est trop jeune pour pousser plus loin l’évaluation, il peut très bien avoir son explosion de langage plus tard. Étant donné ce qu’on fait déjà avec Joëlle, qu’il fait des otites à répétition depuis qu’il a 9 mois, on a tout de même décidé de commencer les thérapies avec lui une fois par mois.

Ce qui nous fait six rencontres d’orthophonie et deux rencontres d’ergothérapie par mois… au privé. Mais ça, on en reparlera une autre fois…

Petite maman

Moi : Qu’est-ce que tu veux faire quand tu vas être grande?

Joëlle : Je vais aller porter Ludo à la garderie, mais je vais aller le chercher avant le dodo. Quand je vais aller le chercher, Karelle va dire qu’il a eu une belle journée. Après on va aller voir les pompiers et je vais tenir sa main. Il va avoir peur des pompiers, alors je vais le prendre dans mes bras et le serrer fort fort pour pas qu’il a peur.

——————

Joëlle : Quand je vais être grande, Ludo va boire du lait à mes seins.

———

Il y en a une qui ne veut pas que son petit frère grandisse 😉

Jojo pédagogue

Joëlle regarde un livre avec Ludovic (6 mois).

Joëlle : Regarde Dovic, c’est quoi ça?
Ludovic : Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Joëlle : Non Dovic, c’est un Cureuil (pour écureuil). Dis-le Cu-reui-lle. Allez, dis-le!
Ludovic : Aaaaaaaaaaaaaaaa
Joëlle : Mamannnnnnnnnn, Dovic veut pas dire Cureuil!

Un jour, elle va venir se plaindre que son frère arrête pas de répéter tout ce qu’elle dit…

Si seulement…

Ludovic se réveille après seulement 15 minutes de dodo. Joëlle m’entend dire « Déjà ». Je me dirige vers la chambre de Ludovic et Joëlle me dit « Non, maman, Jojo ». Je la suis et la regarde faire. Elle entre dans la chambre de Ludovic et lui dit « Non Dovic, pas fini dodo », elle sort et ferme la porte.

Si seulement c’était aussi facile!