10 ans

Wow! Si on m’avait dit le 24 septembre 2002 que j’écrirais encore un blogue 10 ans plus tard, je n’y aurais jamais cru!

Tout comme moi, ce blogue commence une nouvelle dizaine.

J’ai songé plusieurs fois à arrêter, mais je ne m’y fais pas. À qui pourrais-je parler des livres que je lis? C’est rendu essentiel pour moi dans ma lecture! J’ai peu de lecteurs boulimiques dans mon entourage!

J’ai rencontré une belle communauté, enfin, plusieurs. Celle de la lecture, celle de la prise en charge pour la perte de poids, celle des parents…

Merci à tous pour votre inspiration!

On repart pour un autre 10 ans?

J’ai une amie en congé de maternité – Vanessa Quintal

Un nouveau bébé et le droit de s’y consacrer exclusivement pendant huit, dix ou douze mois. Quelle chance! Ce long congé, on l’attend avec impatience, la tête pleine de rêves et le ventre bien trop lourd pour penser à autre chose. On l’aborde avec un peu d’appréhension aussi, car il va faire de nous des mamans à temps plein… et pour la vie.

Oh que ce livre fait du bien! Déjà, le fait de faire partie d’un groupe de mamans dont le bébé est né le même mois que Bébé J. aide beaucoup, ce livre est rafraîchissant! Tout ce qu’on imaginait d’un congé de maternité, les histoires qu’on se montait pendant notre grossesse, ce qu’on allait faire, et tout. Ce livre remet les choses en perspective. Ça se lit très rapidement, 30 minutes dans mon cas, donc ça vaut la peine de l’emprunter à la bibliothèque. Je le recommande à toutes! Pour moi, juste pour l’extrait suivant, ça a valu la peine et ça m’a fait le plus grand bien!

« Pour ma copine Marie, tout a mal tourné : l’accouchement qu’elle souhaitait en maison de naissance s’est transformé en césarienne d’urgence, l’allaitement fut un chemin de croix interminable, Bébé ne prenait pas de poids et était très difficile. La fatigue, la douleur, la frustration, l’angoisse, tout cela a mis son couple à rude épreuve. […] Mais ce qui lui fit le plus de tort, ce fut de croire qu’elle n’avait pas le droit de ressentir de la déception et de la colère après cette pénible naissance. “Après tout, ton bébé est en santé”, lui répétait-on sans cesse comme une homélie. “Oui, mais moi je suis en petits morceaux”, pensait-elle tout bas. » p. 20

Momzillas – Jill Kargman

Cours de Yoga 1er âge, layette de créateur, crèche préparatoire aux grandes écoles : à New York, apprendre à grimper les échelons s’enseigne bien avant les premiers pas, car, c’est bien connu, tout se joue avant six ans ! Alors lorsqu’on est une mère digne de ce nom, on ne lésine pas sur la dépense pour mettre toutes les chances du côté de son nouveau-né, à peine le cordon coupé. C’est ce que découvre Hannah, jeune maman d’une adorable petite fille de deux ans, lorsqu’elle pose ses cartons en plein Manhattan… Elle qui était plutôt du genre à laisser sa fille manger des cookies au goûter va devoir s’adapter aux nouveaux objectifs d’éducation, fixés par son épouvantable belle-mère qui n’a qu’une seule idée en tête : voir l’indigne épouse de son fils chéri devenir enfin une super maman, une génitrice prête à tous les coups bas… une Momzilla!

On change ici tout à faire de registre. L’éditeur parle même de mom lit (par opposition à chick lit). On suit les péripéties d’Hannah lors de son arrivée à New York. Tout est différent, surtout la façon d’élever les enfants. Ils ont encore la couche aux fesses (à deux ans, malheur!), qu’il faut déjà les inscrire à une garderie de choix, sinon, dites adieu à Harvard! C’est exagéré – du moins, j’espère – mais ça fait sourire, parce qu’on sait que, dans une moindre mesure, des parents sont comme ça, à courir tous les cours pour que leur chérubin devienne un génie. J’espère de tout cœur que je ne deviendrai pas une Momzilla dans quelques mois!