Comment gâcher votre vie financière – Ben Stein

N’importe qui peut écrire un livre sur les moyens de faire fortune. Les librairies en sont remplies. Ils fonctionnent rarement, par contre, ce qui n’a rien d’étonnant puisque ceux qui les écrivent s’y connaissent rarement en matière d’argent. Il fallait Ben Stein, économiste, expert financier pour le compte de Barron’s, commentateur de finances pour Fox News et investisseur (plutôt) émérite, pour écrire un livre intitulé Comment gâcher votre vie financière. Rédigé sur le même ton ironique et narquois que ses best-sellers Comment gâcher votre vie et Comment gâcher votre vie sentimentale, le présent livre constitue un plan humoristique décrivant la manière d’employer à bon escient l’argent qui entre et qui sort de votre vie. Suivez les règles en marche arrière, et vous vous retrouverez forcément dans une bien meilleure situation que maintenant. Suivez les règles telles qu’énoncées et vous risquez fortement de vous retrouver devant un tribunal de la faillite comme c’est le cas de millions de gens chaque décade.

Un petit livre humoristique et parfois cynique sur la gestion de l’argent. Je pensais quand même trouver dans ce guide des trucs et des conseils, mais l’auteur va jusqu’au bout de son cynisme, ne se concentrant que sur ce qu’il faut absolument faire pour gâcher sa vie financière. Bien sûr, on peut tenir pour acquis qu’il conseille totalement le contraire, comme l’indique la postface, mais ça n’aide personne. Bref, un livre pour rire jaune, mais qui ne sert pas à grand-chose finalement.

Le magasin des suicides – Jean Teulé

Imaginez un magasin où l’on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l’humeur sombre jusqu’au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre…

Ce livre est sur ma liste depuis longtemps, parce que le titre m’avait intriguée. Pourtant, j’étais persuadée que ce titre était une sorte de métaphore. J’ai donc été assez surprise quand je me suis aperçue que c’était réellement un magasin pour aider les gens à se tuer. Au début, j’avais un malaise, ce n’est quand même pas une situation joyeuse et je ne suis pas habituée à l’humour noir. Mais au fil des pages, je me suis attachée aux personnages, et particulièrement à Alan, le mouton noir – ou plutôt rose dans ce cas-ci – de la famille. Après une période d’adaptation, j’ai suivi avec intérêt les tribulations de cette drôle de famille qui fait du malheur son gagne-pain. C’est un livre que tous ne vont pas aimer, mais qui m’a fait découvrir un auteur intéressant.