Défi et début d’année

Les fêtes se sont très bien passées. Côté nourriture, c’est sûr qu’il y a eu des excès, mais beaucoup moins que les années antérieures! Aussi, je dirais que les trois journées de ski m’ont permis de prendre l’air et de bouger davantage que je ne le faisais avant pendant les fêtes. La pesée officielle sera vendredi, mais je crois que je pourrai dire que je n’ai pas pris de poids, et même, peut-être, que je pourrai annoncer une perte!

Demain, le premier défi du Groupe d’entraide commence. Dans mon cas, il s’agira de faire 60 redressements assis par jour : 20 pour les abdos inférieurs, 20 pour les abdos supérieurs, et 20 pour les abdos latéraux. Le suivi sera fait sur la page Suivi – Exercices, à droite.

Aussi, c’est aujourd’hui que je commence à planifier mon entraînement des prochaines semaines. Je vais continuer à aller au cours de Pilates le jeudi. L’entraînement du mercredi avec C. devrait également se poursuivre. Si tout va bien, à partir de février, je devrais pouvoir me payer un entraînement privé par semaine au gym. J’ai réaménagé mon budget en fonction de cela. Mon objectif serait de perdre 40 livres d’ici le mois de juin, ou du moins, le plus possible. Aussi, je risque de passer mes fins de semaine sur les pentes de ski. Mon cadeau de Noël de M. X est une série de cours de ski privés. J’ai eu mon premier le 29 décembre et j’ai déjà vu une belle amélioration. Je suis déjà moins craintive et comme ma technique est plus efficace, je me fatigue donc moins rapidement. D’ailleurs, pour faire ma passe de ski cette année, on a réutilisé la même photo que l’an dernier. Bien que je n’aie perdu que 15 livres cette année, ça se voit très bien sur la photo : mon visage est beaucoup plus rond sur la photo qu’en réalité. C’est une très belle victoire! Si tout va comme prévu, je ne pourrai pas faire de ski l’an prochain, mais j’aimerais que cette différence soit encore plus marquée!

Toutes mes séances d’entraînement seront écrites dans mon agenda comme autant de rendez-vous avec moi-même, pour moi-même. Cette technique a bien fonctionné avant Noël et je compte bien la poursuivre. Je me planifie donc cinq séances d’entraînement variées la semaine, plus au moins une journée en ski la fin de semaine.

Côté alimentation, M. X et moi recommençons Kilo Cardio demain. Nous allons maintenant suivre le deuxième livre.

Je suis très fière de mon temps des fêtes. J’ai fait les bons choix, et malgré quelques excès, je ne me suis pas sentie mal et je n’ai aucun regret.

Défi du temps des fêtes!

Pesée du jour : +0,3 lb.

Avec tous les dîners et soupers de cette semaine, je suis quand même satisfaite. Si on oublie le repas de mardi, où je n’ai pas su résister au burger-frites, je crois que j’ai réussi à faire de bons choix.

Avec le Groupe d’entraide, le défi est de ne pas prendre plus de 5 livres pendant le temps des fêtes. Ça, c’est le défi officiel. Mais dans les faits, je vise plutôt de ne pas prendre de poids, ou pas plus de 2 livres.

On verra bien, j’ai bien l’intention de faire beaucoup de ski. Je veux aussi faire plus d’étirements, pour augmenter ma souplesse. En plus de faire deux exercices que m’a montrés C. : les exercices ciblés pour les cuisses et les hanches, et le nouvel exercice essayé cette semaine pour les côtés de la taille. Je n’avais pas l’impression d’avoir forcé tant que ça, mais là je suis courbaturée sur les côtés. Très difficile de trouver une position pour dormir dans ces conditions! Ce sont des exercices que je peux faire à la maison, avec mes poids de cheville et les poids de M. X.

La prochaine pesée officielle se fera le 7 janvier. Entre-temps, il y aura des pesées officieuses, pour voir comment ça s’enligne et rectifier le tir au besoin.

Je vous souhaite de très joyeuses fêtes et un bon début d’année 2011!

Ski de chalet

L’an dernier, j’ai redécouvert le plaisir de faire du ski avec M. X, près de 14 ans après avoir cessé. Il faut dire que je n’en avais fait qu’en 5 et 6e année avec l’école. Après quelques sorties l’hiver dernier, je me suis rendue à l’évidence que j’aimais vraiment ça et qu’il faudrait que je pense à m’équiper si je ne voulais pas me ruiner en location d’équipement.

En octobre, M. X m’a offert pour mon anniversaire et pour Noël, une paire de bottes de ski que nous sommes allés acheter en octobre. Tout allait bien, les bottes étaient parfaites (ce qui est difficile dans mon cas, ayant de grands et larges pieds).

En novembre, je vais à la vente de fin de saison de la station où nous skions et je m’achète une paire de skis neufs. Me voilà prête pour les pentes! Le 26 décembre, nous allons faire du ski sur la butte (le Mont-Bellevue) à Sherbrooke. J’ai les pieds douloureux, mais je me dis que je dois seulement réhabituer mes pieds à ce qu’ils soient à l’étroit.

Le 28 décembre, on va faire du ski avec Jo au Mont-Gleason. Encore une fois, mes pieds me font souffrir et je commence à me dire que mes bottes sont peut-être trop petites… On va à la boutique de la montagne et la personne nous dit que c’est impossible que mes bottes soient trop petites, que c’est parce que mes bas sont trop courts et que ça coupe ma circulation et engourdit mes pieds, d’où la douleur. On est un peu sceptique, mais on m’achète tout de même une paire de bas à 35 $. J’ai quand même payé mon billet de remontée 30 $ et j’aimerais bien en profiter. Malgré tout, après 2-3 descentes, je n’en peux plus et je laisse Jo et M. X dévaler les pentes pendant que je fais du ski de chalet.

Le 31 décembre, on va comme prévu faire du ski avec les parents de M. X et j’achète, également tel que prévu, ma passe pour la saison. J’ai mes bas à 35 $, j’attache mes bottes comme la personne me l’a indiqué, ça semble correct. Je descends jusqu’au remonte-pente, je commence à douter. Au milieu de la pente : c’est clair, mes bottes ne sont pas assez larges et c’est extrêmement douloureux. Je passe le reste de l’après-midi dans le chalet pendant que M. X skie avec ses parents.

Le 1er janvier, on parle de la situation avec un cousin de M. X qui travaille dans un magasin d’articles de sports et dont la spécialité est le ski. Il nous dit de nous rendre à son magasin et qu’il me trouvera une paire adaptée à mes pieds de canard.

Le 2 janvier, il fait -5, il neige légèrement, les conditions de ski vont être parfaites. On se rend à la station et je compte utiliser le coupon reçu avec ma passe de saison me donnant droit à la location gratuite d’un équipement de ski pour la journée. Après plusieurs essais, on doit se rendre à l’évidence : ils sont incapables de me trouver une paire de bottes. Comme j’ai de gros mollets et qu’ils n’ont plus de rallonges, c’est peine perdue… M. X va faire quelques descentes pendant que j’attends dans le chalet.

On va au magasin où travaille le cousin de M. X. J’essaie toutes les bottes disponibles, même celles qui ne sont pas dans mon budget… Pas une seule paire ne me fait! On me parle d’une boutique qui tienne un stock de bottes pour ce genre de « problèmes ». On va essayer d’y aller prochainement. Sinon, on m’a aussi parlé d’une personne spécialisée dans la modification des bottes pour les pieds spéciaux…

Hier, on est allé dans une boutique spécialisée qui offre une grande variété de bottes, pour tous les goûts, et tous les prix. On a commencé par l’entrée de gamme, mais encore une fois, ce n’était pas assez large. J’ai ensuite essayé de bottes au coût plus élevé et je crois que j’ai trouvé une paire qui va très bien me faire. J’ai tellement essayé de bottes hier, que j’en avais les pieds engourdis. On va donc y retourner ce soir vous s’assurer que ça va aller. Surtout que cette paire va coûter le double de celle achetée en octobre. D’ailleurs, on a trouvé le problème de cette paire : elle est non seulement trop étroite, mais également, beaucoup trop longue. En bottes de ski, on a vu hier que je porte du 25, ou 25,5. Pourtant, la botte qu’on m’a vendue en octobre, c’était une 27,5! On verra ce soir si j’ai enfin trouvé bottes à mon pied.

J’ai hâte de faire du ski pour vrai! Ce n’est pas vrai que j’aurai payé des centaines de dollars pour faire du ski de chalet!