Disparition à Dallas – Charlaine Harris

Revoici Sookie. Toujours aussi attentive à ses clients du Merlotte. Toujours aussi amoureuse de son vampire, le séduisant Bill Compton. À part des substituts synthétiques, Bill ne boit que son sang à elle; Sookie y veille jalousement. Depuis l’arrestation du meurtrier qui terrorisait Bon Temps, tout semble être rentré dans l’ordre. Tout, ou presque, car Sookie vient de découvrir un cadavre dans la voiture de l’inspecteur Bellefleur. Et comme un rebondissement n’attend pas l’autre, une créature en furie tente de l’empoisonner. En échange de sa guérison, Sookie va devoir utiliser ses dons de télépathe pour aider les amis de Bill à retrouver un vampire de Dallas.

Cette fois-ci, Sookie doit quitter Bon Temps pour aller résoudre un mystère à Dallas. En effet, ses services sont maintenant loués par Éric, et elle n’a pas vraiment le choix d’obtempérer. On dirait que l’effet de nouveauté s’est rapidement dissipé après le premier tome. J’ai trouvé Sookie à la fois attachante, mais terriblement naïve et, comment dire, niaise. Je sais que Bill dégage un aura qui l’attire, mais de là à souvent lui faire perdre ses moyens ou sa capacité de réflexion, il y a un pas que l’auteure n’aurait pas dû franchir à mon avis. Bon, je dois avouer qu’il y a quand même un petit quelque chose qui fait en sorte qu’on veut poursuivre la série, mais je ne sais pas si ce petit quelque chose maintiendra mon intérêt jusqu’à la fin des nombreux tomes.

Tome 1 – Quand le danger rôde

Quand le danger rôde – Charlaine Harris

Sookie Stackhouse est serveuse au bar Chez Merlotte, au fin fond de la Louisiane. Son plus grand problème dans la vie est qu’elle a la faculté très embarrassante de lire dans les pensées des gens. Lorsque le vampire Bill Compton débarque un soir, elle est irrésistiblement attirée par ce client au charme si… différent. Mais les vampires, même s’ils boivent désormais du sang de synthèse, ne sont pas des êtres très fréquentables et les pouvoirs de Sookie lui seront bien utiles pour défendre son vampire et sauver sa propre peau.

Encore une histoire de vampire! Moi qui n’aimais pas particulièrement le genre, on dirait que depuis la saga Twilight, je m’y intéresse davantage, mais peut-être pas pour les bonnes raisons. Bref, ici, on est encore avec une humaine (télépathe, mais tout de même humaine) qui tombe rapidement amoureuse d’un vampire. Là s’arrêtent les comparaisons avec Twilight.

J’ai trouvé que le personnage de Sookie et l’univers complet du livre avaient beaucoup plus de profondeur. On a l’impression que l’auteur a vraiment réfléchi à tous les aspects de son histoire et ça paraît dans la richesse des personnages. J’ai lu le livre assez rapidement, mais bien que je me rappelle les grandes lignes de l’histoire, celle-ci n’est pas restée ancrée dans ma mémoire, ce qui risque de me nuire légèrement lors de la lecture des prochains tomes. Car j’ai bien l’intention de poursuivre cette série. Ça reste léger, et ça fait du bien de temps en temps!

Au final, je serais curieuse de voir la série télévisée Trueblood, tirée de ces livres.