Secrets – Scott Westerfeld

Après la série culte Uglies, ce guide indispensable de Scott Westerfeld vous dévoilera, entre autres : tous les secrets des Pretties, des Specials, des Extras et de leurs bandes; tous les accessoires ultrasophistiqués de Tally et de ses amis; ainsi que l’histoire de leur monde et de l’étrange maladie du pétrole qui ravagea l’humanité.

Ce livre me confirme une chose : la série Uglies ne m’a pas marquée autant que je l’aurais cru. Même si je l’ai bien aimée, j’ai rapidement compris que l’histoire était déjà très floue dans ma tête. Ce livre est en fait le guide de l’univers de la série. On apprend comment l’auteur a développé ses personnes, où il a puisé son inspiration et il répond à des questions que lui posent fréquemment ses lecteurs. En soi, ce livre est très intéressant, peut-être même plus que la série elle-même. J’aime découvrir l’envers du « décor », la partie création est fascinante à mon sens. J’aimerais bien que plus d’auteurs écrivent de tels livres sur leur univers.

Tome I : Uglies
Tome II : Pretties
Tome III : Specials
Tome IV : Extras

Extras – Scott Westerfeld

Plusieurs années se sont écoulées depuis que la rebelle Tally a renversé le système des Uglies, des Pretties et des Specials. Débarrassé de ces castes, le monde connaît une véritable renaissance, sous le regard permanent de mille millions de caméras. La société n’est plus qu’une gigantesque émission de télé-réalité. La célébrité règne sur le monde…

Une chose pourtant n’a pas changé : les moins de seize ans ne sont pas censés se montrer en ville. Surtout quand on est une Extra comme Aya, une anonyme au rang facial ridicule. Sa seule chance de s’arracher à la médiocrité : claquer sur le nouveau réseau une histoire inouïe et… dangereuse.

Le culte de la beauté? C’est terminé! Tally a renversé le système, mais peut-être par pour le meilleur. Maintenant, c’est la claque qui compte. Qu’est-ce que c’est? On pourrait traduire cela par blogue vidéo. En atteignant l’adolescence, tout le monde reçoit un site sur lequel les gens doivent « claquer » des histoires. Le but? Devenir populaire! Plus l’histoire fait du bruit, plus les gens en parlent (en ligne et en vrai, puisque la ville balaye les conversations des gens pour savoir de qui on parle le plus), plus le « claqueur » devient populaire et augmente son rang facial. Les plus populaires obtiennent des privilèges. L’argent n’existe pas non plus, maintenant, c’est avec du mérite qu’on achète les choses. Par exemple, faire du bénévolat donne du mérite. Mais avoir un nouveau vêtement coûte du mérite.

J’ai trouvé que la série reprenait un peu d’intérêt avec ce tome. J’ai bien aimé le parallèle claque-blogue. J’espère seulement que le cinquième – et j’espère dernier – opus sera à la hauteur et ne sera pas qu’une sauce étirée pour profiter de la vague. Surtout avec une dédicace comme : « À tous ceux qui m’ont écrit pour me révéler le sens secret du mot trilogie ».

Tome 1 : Uglies
Tome 2 : Pretties
Tome 3 : Specials

Specials – Scott Westerfeld

specialsLes Specials : ce nom faisait frissonner Tally lorsqu’elle n’était qu’une Ugly insoumise et repoussante. Et voilà qu’après une nouvelle opération, elle est devenue une Special à son tour!

Pourtant, la jeune fille ne peut s’empêcher de penser à son ancienne vie. Alors, le jour où les Autorités lui demandent d’éliminer les rebelles de La Nouvelle-Fumée, un choix douloureux s’impose à elle : doit-elle écouter la petite voix de sa conscience ou mener à bien la mission cruelle pour laquelle elle a été conçue? Quelle que soit sa décision, le monde de Tally ne sera plus jamais le même…

Tally n’est plus intense. C’est du passé ça. Non, elle est maintenant glaciale, terriblement glaciale. Le troisième tome de la série, après Uglies et Pretties, est à peine meilleur que le deuxième, mais bien en-deçà du premier. Tally fait partie des Specials Circumstance et n’est certaine de  vouloir être au sein des Scarificateurs. Et on la comprend! Pour rester glaciale, elle doit s’automutiler, ce qui la force à être consciente de son corps et beaucoup plus efficace. C’est là que ça bloque pour moi.

Qu’on parle de l’automutilation dans un livre pour les adolescents, je suis d’accord, il faut démystifier cette réalité qui touche plus de jeunes qu’on peut le penser. Mais là où je décroche, c’est quand on fait la glorification de ce geste. Les Scarificateurs font partie du groupe à la mode, tout le monde veut être comme eux.

Je préférais quand Tally était intense… au moins, elle ne faisait « que » contourner la loi pour l’être…

Je vais quand même poursuivre la série… Je veux voir où on s’en va avec toutes ces incitations à des gestes plus ou moins recommandés…

Pretties – Scott Westerfeld

prettiesTally est enfin devenue une sublime Pretty. Elle a de grands yeux pailletés, un visage et un corps parfaits; tout le monde l’apprécie, et son petit copain est craquant. Ses rêves les plus fous sont devenus réalités.

Mais au cœur de cette vie de fête, de luxe high-tech et de liberté, perce un sentiment de malaise : quelque chose ne va pas, quelque chose d’important. Un jour, Tally reçoit un message, écrit de sa propre main lorsqu’elle était Ugly… À mesure qu’elle le lit, les souvenirs reviennent : sous la beauté parfaite et le bonheur absolu des Pretties se cache une effroyable vérité.

Désormais pour Tally un choix cruel s’impose : oublier à tout prix cette vérité ou fuir la cité pour sauver sa peau.

Autant j’avais embarqué dans le premier à pieds joints, autant, j’ai dû me forcer pour continuer celui-là. Vers la fin, ça se règle un peu, mais ç’a quand même été une lecture un peu pénible. À mon avis, l’auteur – ou le traducteur – devait recevoir un bonus chaque fois qu’il utilisait le mot « intense ». Beaucoup de répétitions dans cette suite, mais je lirai quand même le troisième, et sûrement le quatrième, pour avoir le fin mot de l’histoire. S’il vous plaît, s’en est assez avec l’intensité!

Uglies – Scott Westerfeld

ugliesDans le monde de l’extrême beauté, les gens normaux sont en danger. Tally aura bientôt 16 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s’apprête à subir l’opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n’aura plus qu’une préoccupation, s’amuser… Mais la veille de son anniversaire, Tally se fait une nouvelle amie qui l’entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu’un secret d’État : une manipulation. Que va-t-elle choisir? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection?

J’ai réservé ce livre à la bibliothèque sur un coup de tête, après l’avoir vu en vedette sur le site d’une librairie connue. C’est plutôt un livre pour adolescents, mais j’ai bien apprécié ma lecture. À quel point certaines personnes ont déjà désiré qu’une opération pour rendre tout le monde beau et sur le même point d’égalité existe? Je crois que c’est une belle métaphore de comment on se sent à l’adolescence, alors que notre corps change, et pas toujours en même temps. Voir Tally que la beauté n’est peut-être pas nécessairement ce qu’elle croyait est vraiment marquant. Je comprends pourquoi ce livre a reçu plus de vingt récompenses, les adolescents qui le lisent doivent vraiment se reconnaître dans le questionnement intérieur de Tally. Une lecture légère, mais qui fait réfléchir. Je suis maintenant sur la liste d’attente pour la suite, Pretties.